44 choses à savoir sur Henrik Larsson

le
0
44 choses à savoir sur Henrik Larsson
44 choses à savoir sur Henrik Larsson

Si Henrik Larsson restera à jamais associé au Celtic Glasgow, il a toutefois vécu des tas d'autres choses qui font que, en ce mardi 20 septembre 2016, jour de son quarante-quatrième anniversaire, il reste encore des tas de choses à raconter sur l'attaquant suédois. En voici au moins quarante-quatre. Et presque autant de raisons de lui accorder un respect éternel.

1. Son père, Francisco Rocha, est un ancien marin du Cap-Vert, sa mère, Eva Larsson, une ouvrière d'Helsingborgs. Conséquence : Henrik grandit dans un appartement modeste au sein du quartier Narlunda à Helsingborgs.

2. À douze ans, en 1986, ses parents lui offrent une cassette vidéo autour de la vie et de la carrière de Pelé. C'est la révélation.

3. La même année, ses parents se séparent. Il choisit alors de prendre le nom de famille de sa mère, celui-ci étant censé l'aider à échapper au racisme.

4. Ce ne sera pas le cas : à l'adolescence, comme plus tard à Feyenoord, il est souvent confronté au racisme. Comment le combat-il dans un premier temps ? Avec ses poings, même si, comme l'assurent ses premiers entraîneurs, le fait de s'inscrire au club d'Högaborgs BK l'aide à se canaliser.

5. Plus tard, il aide financièrement son club formateur, alors en troisième division suédoise.

6. Une fois les études terminées, il travaille un temps en tant que maître-nageur, avant de se spécialiser dans l'emballage de fruits.

7. Depuis 1989, il joue au haut niveau en floorball (une sorte de hockey pratiqué dans un gymnase). Une fois retraité du football, il est d'ailleurs retourné vers cette passion.




8. Pour sa première saison avec Helsingborgs, en 1992, il marque 34 buts en 31 matchs. Le ton est donné.

9. En 1993, alors que le Grasshopper Zurich lui fait les yeux doux, il rejoint Wim Jansen (son futur entraîneur au Celtic) à Feyenoord.

10. En juin 1997, Henrik devient papa et nomme son fils Jordan. Une référence à Jordan Ayew, alors âgé de cinq ans ? Non, plutôt à son idole, le basketteur de légende Michael Jordan.

11. La même année, il débarque au Celtic Glasgow pour 650 000 livres, à peine. Il vaut combien Jesé, déjà ?

12. Chez les Bhoys, il a la lourde tâche de faire oublier aux supporters Paolo Di Canio et Jorge Cadette, partis durant le mercato d'été.

13. Lors de sa présentation officielle, son arrivée dans le…



























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant