43 casques bleus détenus par un groupe armé dans le Golan

le
0

(Actualisé avec précisions, contexte, nationalité des casques bleus) NATIONS UNIES, 28 août (Reuters) - Un groupe de 43 casques bleus des Nations unies sur le plateau de Golan, occupé par Israël, sont retenus par un groupe armé combattant l'armée syrienne, a annoncé l'Onu jeudi, ajoutant faire "tout son possible" pour obtenir leur libération. Les militaires détenus sont originaires des Philippines et de Fidji, a précisé à Reuters un responsable de l'Onu qui a requis l'anonymat. "Alors que les combats se sont intensifiés depuis mercredi entre des éléments armés et l'armée syrienne dans la zone de séparation sur le plateau du Golan, 43 Casques bleus de la Force des Nations Unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD) ont été capturés par un groupe armé dans les environs d'Al Qunaytirah, a déclaré le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué. Il a précisé que 81 autres casques bleus de la FNUOD ne pouvaient pas sortir de leurs positions, dans les environs d'Ar Ruwayhinah et de Burayqah. "L'Organisation des Nations Unies fait tout son possible pour obtenir la libération des Casques bleus détenus et rétablir la pleine liberté de mouvement de la Force dans sa zone d'opération", poursuit le communiqué. Israël a pris le plateau du Golan à la Syrie en 1967 et les deux pays sont depuis toujours officiellement en guerre. Un cessez-le-feu formalisé en 1974 a instauré une zone de séparation à laquelle l'armée syrienne n'a pas accès. La FNUOD est chargée de surveiller cette zone de séparation, étroite mais qui s'étend sur environ 70 km. Cette force d'un peu plus de 1.200 hommes est composée de soldats originaires de Fidji, d'Inde, d'Irlande, du Népal, des Pays-Bas et des Philippines. Des casques bleus de l'Onu ont été faits prisonniers à plusieurs reprises depuis le début de la guerre civile en Syrie en 2011. Ils ont à chaque fois été libérés sains et saufs. (Louis Charbonneau,; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant