420 salariés de La Redoute attendus ce jeudi devant le siège parisien de Kering

le
0
Kering négocie avec trois candidats la cession pour un euro symbolique de La Redoute, en perte de vitesse. Le repreneur devra engager une douloureuse restructuration, qui fait frémir les 2800 salariés du leader français de la vente à distance de vêtements.

Deux semaines après avoir défilé dans les rues de Lille, les salariés de La Redoute sont attendus ce jeudi à Paris pour manifester leur mécontement face aux restructurations à venir. Kering, qui souhaite céder d'ici Noël sa filiale de vente à distance, dont le chiffre d'affaires (1,11 milliard d'euros en 2012) baisse de 10% par an et dont les pertes annuelles se chiffrent en dizaines de millions d'euros, a prévenu les syndicats que l'acquéreur mettrait en œuvre une réorganisation majeure de la société, qui compte 2400 salariés en France et 400 à l'étranger. Quel qu'il soit, le futur propriétaire devrait externaliser le service relations clients (250 personnes), filialiser le centre logistique (1357 pers...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant