40 islamistes sortent de prison par an en France

le
3
INFOGRAPHIE - En fuite depuis dimanche, Saïd Arif est traqué par Interpol. Une affaire qui illustre les lacunes dans le suivi des djihadistes.

Combien d'islamistes dangereux échappent à la vigilance des services antiterroristes français? Le ministre de l'Intérieur vient de déclarer qu'il «fallait revoir les dispositions» concernant les djihadistes étrangers qui sortent des prisons françaises et se soustraient au suivi imposé par les autorités. Manuel Valls a même demandé que des «propositions» lui soient faites pour combler les failles de la législation, après la disparition, le week-end dernier, de Saïd Arif, ce djihadiste algérien qui, assigné à résidence depuis octobre 2012 à Brioude, en Haute-Loire, a pris la fuite à bord d'une voiture volée.

Arif n'est pas un cas isolé. Le Figaro est en mesure de révéler que sur la quarantaine d'activistes musulmans qui sortent de prison chaque année en France, «une demi-douzaine», selon un juge antiterrori...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5005891 le vendredi 17 mai 2013 à 20:59

    pendant ce temps, ils ont encore bien engraisse sur notre dos ses parasites, GUILL.OTINE

  • LeRaleur le vendredi 17 mai 2013 à 20:31

    Et en plus touchent toute la redistribution sociale payée par ceux qui vont de faire atomisés.

  • M1531771 le vendredi 17 mai 2013 à 19:25

    Nous n'avons que ce que nous méritons...et vous allez voir avec le droit de vote !