40 choses que vous ne savez pas sur Andriy Shevchenko

le
0
40 choses que vous ne savez pas sur Andriy Shevchenko
40 choses que vous ne savez pas sur Andriy Shevchenko

Ce jeudi, Andriy Shevchenko célèbre son quarantième anniversaire. L'occasion de revenir sur le parcours de l'un des meilleurs attaquants du siècle, à travers quarante choses à savoir, et à retenir, sur le plus grand footballeur ukrainien de l'histoire.

1. Sélectionneur. S'il est devenu récemment sélectionneur de l'Ukraine, en juillet dernier, Andriy avait préalablement refusé le poste, en novembre 2012. Pour se consacrer à la politique. Comme quoi, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis.

2. Politicien. Son entrée en politique se fait d'ailleurs au sein du parti En avant l'Ukraine et fait beaucoup de bruit à l'époque, ce dernier étant alors soupçonné d'être à la solde du pouvoir. Pire, il est même reproché à Sheva d'avoir reçu de l'argent pour associer son image à ce mouvement politique. Des allégations qu'il réfute en déclarant avoir, à l'inverse, investi un million d'euros de sa poche pour financer le parti. Un homme engagé.

3. Déception. Malgré sa volonté de s'engager en politique pour aider son pays, Sheva a très vite appris que la politique pouvait être cruelle. Lors des élections législatives de 2012, son parti obtient 1,58% des voix au niveau national, soit, évidemment, pas le moindre siège de député. Une Jacques Cheminade pour lui.

4. Buteur. Buteur hors pair, Andriy est encore aujourd'hui le cinquième meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions, avec 59 caramels. À un but, seulement, du Néerlandais Van Nistelrooy.

5. Buteur toujours. Être le cinquième meilleur buteur de la Ligue des champions, c'est costaud. Mais ce qui l'est encore plus, c'est d'avoir été le seul joueur à remporter le titre de pichichi de la plus grande coupe européenne en jouant au Dynamo Kiev. C'était lors de la saison 1998-1999, avec huit buts inscrits. Ah bah, c'est autre chose qu'avec le Barça ou le Real, hein.

6. Centenaire. S'il n'a pas le record du nombre de sélections avec l'Ukraine, l'ancien attaquant peut au moins se targuer d'avoir été le premier Ukrainien à devenir centenaire en sélection. Dépassé depuis par Anatoly Tymoshchuk, l'actuel capitaine, qui en est aujourd'hui à 142 capes. Andriy, lui, s'est arrêté à 111. Pour 48 buts. Un ratio plutôt mignon, oui.

7. Tchernobyl. En 1986, peu après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, Andriy n'a que neuf ans lorsque sa famille et lui sont obligés de quitter leur village, situé non loin de la zone de l'accident, pour éviter les contaminations radioactives. Sympathique, comme…












Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant