4 Juillet : avec L'Hermione, c'est Louis XVI que l'on célèbre !

le
0
La réplique de la frégate française Hermione dans la baie de Yorktown.
La réplique de la frégate française Hermione dans la baie de Yorktown.

L?histoire ne manque pas de sel : la République a financé la reconstruction d?un navire armé autrefois par le roi maudit de notre destin national, Louis XVI en personne. Et ces jours-ci, les vivats lancés pour L?Hermione, dans la baie de New York, sont aussi destinés, pour une bonne part, à ce roi français, décapité par une révolution qui aida en son temps des républicains à construire leur idéal.

Soutien actif aux insurgés

En 1778, le roi Louis XVI, réputé pour être indécis, a enfin pris une résolution capitale : il va aider les insurgés américains dans leur lutte contre la Grande-Bretagne, propriétaire de ces lointaines colonies. La France veut effacer le honteux traité de Paris, signé par Louis XV quinze ans plus tôt, qui nous a fait perdre plusieurs de nos possessions au profit de Londres, dont celles du Canada, de l?Inde et du Sénégal. Depuis plusieurs années, le nouveau roi, avec son ministre Sartine, a fait porter l?effort sur notre flotte, qui peut enfin se mesurer à celle des Anglais. L?heure est à la revanche, l?alliance avec l?Autriche ? renforcée par le mariage avec Marie-Antoinette ? permet d?être tranquille sur le continent. On décide de porter le fer sur le territoire américain, avec l?aide de ces « insurgents » que l?on arme en coulisse depuis leur déclaration d?indépendance, en 1776. La guerre est populaire, c?est l?époque où ces...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant