38 milliards d'euros de relance pour accompagner la TVA au Japon

le
1
UN PLAN DE RELANCE DE 38 MILLIARDS D'EUROS POUR AMORTIR L'IMPACT DE LA TVA AU JAPON
UN PLAN DE RELANCE DE 38 MILLIARDS D'EUROS POUR AMORTIR L'IMPACT DE LA TVA AU JAPON

TOKYO (Reuters) - Le gouvernement japonais envisage un plan de relance de 5.000 milliards de yens (38 milliards d'euros) pour amortir l'impact du relèvement de la TVA prévu par le gouvernement, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier jeudi.

Le Premier ministre, Shinzo Abe, prévoit de porter le taux de TVA de 5% à 8% à partir d'avril prochain, une perspective qui fait craindre à certains de ses conseillers un coup de frein à la reprise.

Ce projet constitue l'initiative la plus audacieuse prise par Tokyo depuis des années pour tenter de réduire la dette publique, qui dépasse 200% du produit intérieur brut (PIB), le ratio le plus élevé des grands pays industrialisés.

Shinzo Abe, qui argue de la nécessité de trouver un équilibre entre l'assainissement budgétaire et la lutte contre la déflation, ne devrait pas rendre publique sa décision définitive sur la TVA avant le 1er octobre, jour de la publication de l'enquête trimestrielle Tankan sur le climat des affaires dans l'archipel.

Le gouvernement estime qu'un relèvement d'un point de la TVA génère environ 2.700 milliards de yens de recettes fiscales supplémentaires.

Pour compenser l'impact d'un relèvement de la TVA, Shinzo Abe a demandé cette semaine à son gouvernement d'élaborer un plan de relance d'ici la fin du mois.

L'une des options à l'étude est un plan de dépenses de 5.000 milliards de yens, a dit l'une des sources.

Parmi les mesures envisagées figurent des aides financières sous conditions de ressources pour favoriser l'achat de logements, des allégements fiscaux pour les entreprises qui augmenteraient leurs investissements ou encore une réduction exceptionnelle de l'impôt sur le revenu, ont précisé des sources.

Le projet de hausse de la TVA est politiquement sensible car certains accusent une mesure similaire d'avoir plongé le pays dans la récession en 1997.

Pour autant, après la révision à la hausse des chiffres du PIB du deuxième trimestre et l'effet positif du choix de Tokyo pour l'organisation des Jeux olympiques de 2020, "toute justification d'un report ou d'un changement de la hausse de taxe a disparu", estime l'une des sources.

Les principaux partis politiques avaient conclu l'an dernier un accord prévoyant un doublement du taux de TVA à 10% en deux étapes d'ici octobre 2015. Mais la loi oblige le gouvernement à certifier au préalable que l'économie est assez solide pour supporter l'impact d'une telle mesure.

Yoshifumi Takemoto et Yuko Yoshikawa; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marshaka le jeudi 12 sept 2013 à 11:36

    J'augmente les impôts et dans le même temps je donne à certains ( toujours les mêmes ), encore de la gesticulation qui ne règle rien

Partenaires Taux