36% des Français ne passeront pas à côté des bonnes affaires dès vendredi

le
0
D'après une étude YouGov pour ma-reduc.com, publiée mardi 24 novembre, les Français dépenseront 188 millions d'euros, rien que le vendredi 27 novembre. (nenetus/shutterstock.com)
D'après une étude YouGov pour ma-reduc.com, publiée mardi 24 novembre, les Français dépenseront 188 millions d'euros, rien que le vendredi 27 novembre. (nenetus/shutterstock.com)

(Relaxnews) - Tradition américaine, les promotions agressives du dernier week-end du mois de novembre s'imposent de plus en plus en France. Rebaptisées cette année par bon nombre de e-commerçants "super week-ends" plutôt que "black friday" (vendredi noir, NDLR) en raison des attentats de Paris, les bonnes affaires débuteront dès le 27 novembre en France.

Aux États-Unis, le lendemain de Thanksgiving, les commerçants cassent leurs prix et les consommateurs ne manquent pas d'en profiter pour démarrer leurs courses de Noël. Baptisée "Black Friday", la tradition a depuis traversé l'océan pour s'amplifier en France. 

Ce sont surtout les e-commerçants qui tentent d'imiter leurs homologues américains, même si l'opération gagne de plus en plus les réseaux physiques. 36% des Français déclarent ainsi qu'ils profiteront des bonnes affaires pratiquées vendredi et tout le week-end. La formule se poursuit jusqu'au "cyber monday", réservée aux webmarchands. Dans ce cas, 32% des consommateurs hexagonaux disent vouloir faire des achats. 

D'après une étude YouGov pour ma-reduc.com, publiée mardi 24 novembre, les Français dépenseront 188 millions d'euros, rien que le vendredi 27 novembre. La somme grimpe à 219 millions d'euros pour le "cyber monday". Sur ces quatre jours, les dépenses devraient avoisiner les 703 millions d'euros, soit une hausse de 17,4% par rapport à 2014.

Cette étude a été menée du 20 au 23 novembre auprès d'un échantillon de 1.003 personnes, représentatives de la population française.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant