35 heures: une spécificité qui pèse sur la compétitivité

le
0
Depuis leur instauration en 2000, la France a vu ses parts de marché s'éroder.

Le temps de travail est-il l'une des sources du manque de compétitivité de la France? Conçues par le gouvernement Jospin pour faire baisser le chômage de masse, les lois Aubry sur les 35 heures provoquent depuis douze ans d'interminables querelles sur le sujet entre la droite et la gauche. Certes, la précédente majorité n'a jamais osé les supprimer formellement. Mais au fil du temps, elle n'a cessé de les assouplir (voir ci-dessous). En 2007, Nicolas Sarkozy et François Fillon sont allés aussi loin que possible en accordant une exonération totale, fiscale et sociale, de charges sur les heures supplémentaires. Une sorte d'abrogation des 35 heures. Mais le coût pour les budgets de l'État et de la Sécurité sociale - 4,5 milliards d'euros par an - s'est révélé lourd.

Au moment où le gouvernement entame un vaste débat sur les moyens de relancer la compétit...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant