35 heures : recadré par Valls, Macron tente de corriger le tir

le , mis à jour à 19:07
57
35 heures : recadré par Valls, Macron tente de corriger le tir
35 heures : recadré par Valls, Macron tente de corriger le tir

Un rétropédalage en règle. Emmanuel Macron a transmis une courte déclaration à l'AFP pour préciser sa pensée : il ne visait pas les 35 heures lorsqu'il a parlé des « fausses idées » de la gauche devant des chefs d'entreprise réunis à l'université d'été du Medef. « Je ne parlais pas des 35 heures mais du rapport au travail. Il en faut plus, pas moins. C'est le plus beau combat de la gauche, car le travail, c'est le moteur de l'émancipation individuelle », écrit-il.

La phrase du ministre de l’Économie, qui a provoqué un tollé dans son camp, semblait pourtant sans ambiguïté :  « La gauche n'est pas exempte de critiques particulières, affirmait-il jeudi en fin d'après-midi. Elle a pu croire à un moment, il y a longtemps, que la politique se faisait contre les entreprises, ou au moins sans, qu'il suffisait de décréter et légiférer pour que les choses changent. Qu'il n'était pas nécessaire de connaître le monde de l'entreprise pour prétendre le régenter. Elle a cru que la France pourrait aller mieux en travaillant moins. C'étaient de fausses idées ».

QUESTION DU JOUR. Emmanuel Macron a-t-il encore sa place dans un gouvernement socialiste ?

Une «explication franche» avec Cambadélis

La phrase a fait un malheur jeudi soir à La Rochelle, où affluaient les socialistes pour leur université d'été qui a commencé ce vendredi. Même le président de l'Assemblée, Claude Bartolone a réagi avec sévérité : «Le moins que l'on puisse dire est que cette phrase est une fausse bonne idée», a-t-il jugé sur France Info.

Une petite heure plus tôt, ce vendredi, appelé à la clarification par les frondeurs, Manuel Valls a fait reproche à son ministre de cette opinion. « Les Français n'ont rien à faire avec les polémiques qui tirent vers le passé. Il n'y aura pas de remise en cause du temps de travail et des 35 heures. (...) Les vrais sujets sont l'emploi et la croissance. Les petites phrases font mal ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lucie146 le samedi 29 aout 2015 à 12:12

    J'ai bien compris que Macron mettait en cause les 35 heures dans la paupérisation Française, et je le rejoins dans cette objectivité. Quand à nos chers Politiques quand il disent que nous sommes les plus productif ce n'est que de la politique politicienne....ou alors ils n'ont pas beaucoup voyagés/vu/travaillés à l'étranger.

  • Cambio17 le samedi 29 aout 2015 à 11:05

    Et après on nous dit que les Français sont les plus productifs d'Europe ?!

  • M8252219 le samedi 29 aout 2015 à 10:15

    Même bêtise.Les socialistes il y a moins de 50 ans affirmaient leurs doctrines à savoir en autre que l'enseignement publique(noyauté par eux)n'était pas fait pour former et apporter de la main d’œuvre et du personnel aux entreprises !!!! C'est chose faites des centaines de milliers de jeunes sortant de l'enseignement sont sans travail et dans la nature. SOCIALISTES RINGARDS À L'ESPRIT ET LA DOCTRINE CONGELÉS DEPUIS 70 ANS. La décongélation va commencer aux prochaines échéances électorales.

  • b.renie le samedi 29 aout 2015 à 07:32

    On est chez Polichinel à Clochemerle

  • mcarre1 le samedi 29 aout 2015 à 00:14

    Ensuite pour ceux qui ont un travail pénible ça se justifie. Après pour les feignants du personnel administratif de la fonction publique qu'ils soient à 35 ou 40, ils en font 10 à tout casser. ....il ne reste pas grand monde.

  • mcarre1 le samedi 29 aout 2015 à 00:08

    Les 35 h ne sont pas vraiment un pb parce que les commerçants les artisans les paysans les professions libérales les cadres,etc ne sont pas du tout aux 35 heures.

  • M3266709 le vendredi 28 aout 2015 à 20:37

    Super macrô, c'est l'homme qui va sauver la france!

  • patjo47 le vendredi 28 aout 2015 à 20:20

    Décidément qu'elle gauche ringarde qui ose parler économie avec des millions de chômeurs et des entrepreneurs à la rue.

  • Jac751 le vendredi 28 aout 2015 à 20:17

    Quand on entends des gens qui pensent que l.on doit aller vers la réduction du temps de travail on croit rêver ! On sait ce que donne le communisme : la misère de tout un peuple ; j'ai visité l Alamagne de l est la pologne la yougoslavie avant la chute du mur de berlin une hoorreur on vendait des demi pommes!!!!!

  • Jac751 le vendredi 28 aout 2015 à 20:05

    Décidement quand on est au parti socialiste on vous oblige à raconter n'importe quoi