35 heures à l'hôpital : 2 millions de RTT en stock

le
0
Une partie sera payée mais hôpitaux et gouvernement se renvoient la facture. Une réunion de négociation a lieu ce lundi au ministère de la Santé. Avec une vidéo BFMTV

Poser, dès 2012, de multiples journées de RTT -au risque de désorganiser leur établissement- ou bien les perdre définitivement. C'est le dilemme auquel sont confrontés des dizaines de milliers de médecins de l'hôpital public, préviennent leurs syndicats. Pour l'éviter, ils ont rendez-vous ce lundi soir avec le ministère de la Santé pour une séance de négociation.

Faute de les prendre au fil de l'eau, les praticiens peuvent, depuis 2002, stocker ces journées sur un compte épargne-temps. Ces CET contiendraient au moins 2 millions de journées, selon les estimations syndicales que ne nie pas le ministère. Pour autant, le risque de paralysie des hôpitaux ou de «perte sèche» pour les médecins est théorique -les praticiens hospitaliers votent en ce moment pour leurs représentants syndicaux, ce qui pousse certaines organisations à faire «monter» ce sujet. Certes, les RTT ne peuvent être conservées que dix ans, mais cela signifie que seuls les jours stockés en 20

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant