35.000 Fidjiens installés dans des centres d'accueil après le cyclone

le
0
    SYDNEY, 25 février (Reuters) - Trente-cinq mille Fidjiens 
sont toujours sans abri et vivent dans des centres d'accueil 
depuis le passage du cyclone Winston le week-end dernier, ont 
fait savoir jeudi les autorités. 
    Le bilan de cet ouragan, le plus violent jamais enregistré 
dans l'hémisphère austral, reste de 42 morts, mais le 
département de gestion des catastrophes des Fidji craint qu'il 
ne s'aggrave. 
    L'archipel, fort de plus de 300 îles, compte 900.000 
habitants. 
    Les ONG caritatives internationales indiquent que des 
fournitures sont en cours de livraison mais l'ampleur des dégâts 
subis par les infrastructures, en particulier par les 
débarcadères et le matériel de communication, rend difficile 
l'accès aux communautés isolées, où l'aide est particulièrement 
nécessaire. 
    Dylan Quinnell, porte-parole de CARE Australia, déclare 
ainsi qu'aucun contact n'a pu être établi pour le moment avec 
certaines communautés reculées, dont une à Yasawa, sur la côte 
nord-ouest de la plus grande île des Fidji, Viti Levu, depuis 
que le cyclone a abordé les terres samedi dernier. D'autres 
communautés ont pu être jointes grâce à des postes de radio 
largués par l'armée de l'air néo-zélandaise. 
    Alice Clements, une employée humanitaire de l'Unicef, a dit 
à Reuters par téléphone à Nadi que certains villages avaient été 
entièrement détruits mais que la reconstruction avait déjà 
commencé. 
     
 
 (Tom Westbrook; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant