300.000 adhérents pour départager Copé et Fillon

le
0
Dix ans après sa création en 2002, l'UMP élit dimanche son troisième président après Juppé et Sarkozy.

François Fillon, Jean-François Copé, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin, François Baroin, Luc Chatel, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand... Ils étaient tous là le 14 mai 2007. Huit jours après son élection à la présidence de la République et quarante-huit heures avant la passation de pouvoir, à l'Élysée, Nicolas Sarkozy faisait ses adieux à l'UMP devant le conseil national du parti réuni à Paris. «Mon devoir est de vous quitter, cela me déchire le c½ur mais je le fais parce qu'à mes yeux c'est la seule façon de bien servir l'intérêt de la France», expliquait-il.

Cinq ans et demi que l'UMP n'a plus de président officiel. Les statuts ont prestement été modifiés pour régulariser cette vacance, la direction du parti revenant à son secrétaire général, poste où se sont succédé depuis 2007 Patrick Devedjian, Xavier Bertrand et Jean-François Copé. Dans u...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant