«30.000 peines restées en attente d'exécution en 2009»

le
0
Le Figaro publie la lettre de mission de Nicolas Sarkozy au député UMP Éric Ciotti pour améliorer l'exécution des peines.

«Près de 30 000 peines sont restées en attente d'exécution pour la seule année 2009». Ce chiffre est révélé par le président de la République en personne dans une lettre de mission au député UMP des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, que Le Figaro a pu se procurer. Le chef de l'Etat réclame dans ce document, tout juste signé de sa main, que le parlementaire réfléchisse à l'amélioration de l'exécution des peines. «Il ne saurait être question que les peines ne puissent s'exécuter efficacement et rapidement du fait de contraintes liées aux moyens de l'administration», prévient Nicolas Sarkozy. A lire ce qu'il écrit, les outils de l'administration pénitentiaire, pourtant très investie, selon lui, «paraissent trop uniformes et souffrent d'une absence de diversification». «Au-delà, annonce le président de la République, se pose naturellement à nous la question de la capacité de notre système carcéral et des investissements qu'il convient d'y consacrer.» En ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant