2h41 sont nécessaires pour faire les courses chaque semaine

le
2
Dmitry Kalinovsky / shutterstock.com
Dmitry Kalinovsky / shutterstock.com

(Relaxnews) - Les Français ont besoin de 2h41 pour remplir leur caddie et faire le plein de victuailles par semaine. D'après une étude de l'Insee publiée mercredi 21 janvier, le temps des courses s'est allongé depuis 1974, même si la corvée s'impose moins souvent.

En moyenne, faire les courses mobilise 11% du temps consacré aux activités domestiques des Français et représente 23 minutes par jour. Comparé à 1974, date de référence de l'étude, les consommateurs se rendent moins souvent dans les magasins. Il y a quarante ans, la moitié de la population urbaine déclarait avoir fait des courses au cours de la journée. En 2010, ils ne sont plus qu'un tiers. 

Cependant, si la corvée intervient moins souvent, celui ou celle qui se dévoue pour pousser le caddie un jour donné doit s'astreindre à passer plus de temps dans les rayons. Autre différence marquante par rapport à leurs aînés, les Français partent plus souvent faire les courses en voiture. "Cette évolution est liée à l'essor des courses réalisées dans des grandes surfaces, situées majoritairement à la périphérie des villes : elles concentrent en 2010 les trois quarts des dépenses alimentaires. En 1974, comme  en 2010, les déplacements à pied sont réservés aux courses de proximité de moins de dix minutes", explique l'Insee.

Le samedi reste un jour de prédilection pour remplir le réfrigérateur. Si les consommateurs de l'époque préféraient plutôt se rendre en magasin le matin, la tâche peut s'imposer aujourd'hui aussi bien le matin que l'après-midi. "Les horaires d'ouverture plus amples adoptés depuis par les magasins ont sans doute favorisé ces changements de comportement" prévient l'institut des statistiques.

Enfin, plutôt que de parler de corvée, il faudrait davantage évoquer les courses comme une tâche puisque la moitié de la population ne considère pas celle-ci comme une "obligation gênante". Seul un cinquième trouve qu'il s'agit d'un moment difficile. Des avis qui ont quelque peu évolué au fil des années. En 1986, seuls 10% de consommateurs trouvaient que les courses étaient une labeur. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.