2eme étape : Greipel règle le sprint, Nibali et Quintana distancés

le
0
2eme étape : Greipel règle le sprint, Nibali et Quintana distancés
2eme étape : Greipel règle le sprint, Nibali et Quintana distancés

Bâtie pour les bordures, la deuxième étape du Tour de France s'est déroulée comme attendu et a fait des victimes. Si Andre Greipel s'est imposé au sprint, les grands perdants du jour sont Vincenzo Nibali et Nairo Quintana, pris dans une bordures et qui ont perdu plus d'une minute. Fabian Cancellara prend la troisième place et en profite pour s'emparer du maillot jaune au jeu des bonifications.

L'ETAPE DU JOUR
Le coup de vice gagnant de la Tinkoff-Saxo

Au moment de tracer le parcours de cette deuxième étape, en bord de mer aux Pays-Bas, les organisateurs de l’épreuve ont voulu faire une étape propice aux bordures, et donc qui pourrait poser problème aux principaux favoris. Leur souhait est devenu réalité ce dimanche avec un autre acteur de poids : la pluie. La première échappée de cette édition du Tour de France a pris forme dès le premier kilomètre de cette étape avec Perrig Quemeneur (Europcar), Armindo Fonseca (Bretagne-Séché Environnement), Stef Clement (IAM Cycling) et Jan Barta (Bora-Argon 18). Ces quatre coureurs ont eu jusqu’à 2’45’’ d’avance sur le peloton, mais c’était bien peu avant l’arrivée sur le bord de la Mer du Nord.

Sous l’impulsion de la Tinkoff-Saxo d’Alberto Contador, le peloton a appuyé sur l’accélérateur après 58km de course, ce qui a provoqué une réduction de l’écart des fuyards… mais aussi les premières fissures dans le peloton. L’échappée a été reprise par un peloton coupé en deux 20 km après le sprint intermédiaire de Rotterdam. Une bordure qui a fait plusieurs victimes de haut rang avec le porteur du maillot jaune Rohan Dennis, Nairo Quintana, Jean-Christophe Péraud, Thibaut Pinot, Joaquin Rodriguez ou… Vincenzo Nibali. Le requin de Messine a même été touché par une crevaison dans cette journée difficile pour le tenant du titre. Le coup tactique de l’équipe Tinkoff-Saxo, sans doute imaginé par un Alberto Contador fin tacticien, sur les routes de Zélande a fonctionné à plein. Un scénario qui pourrait bien se rééditer lors de l’étape qui arrivera au Havre, elle-aussi tracée dans l’optique de provoquer des bordures.

Dans le premier peloton, les équipes Tinkoff-Saxo pour Alberto Contador, BMC Racing pour Tejay Van Garderen et Sky pour Christopher Froome se sont organisées pour faire augmenter l’écart avec Vincenzo Nibali et Nairo Quintana, dont les équipes ont peiné à se mettre en ordre de marche pour limiter le débours de leurs leaders respectifs. Le résultat a été un écart qui n’a cessé d’augmenter pour dépasser la minute et demie sur la ligne d’arrivée. En tête de course, les rares sprinteurs encore en lice (Bennati, Sagan, Greipel ou Cavendish) se sont mis en place pour l’explication finale sur la Grande Digue de Zélande. Les trains des équipes Etixx-Quick Step et Lotto-Soudal s’affrontent et c’est finalement André Greipel qui s’impose devant Peter Sagan et… Fabian Cancellara, qui profite des bonifications pour prendre le maillot jaune. Derrière, le groupe Quintana-Nibali a finalement perdu 1’27’’ sur Alberto Contador et Christopher Froome. Un retard qu’il leur faudra aller chercher.

TOUR DE FRANCE 2015
Classement de la 2eme étape (Utrecht-Zélande - 166km) - Dimanche 5 juillet 2015
1- Andre Greipel (ALL/Lotto-Soudal) en 3h29'03''

2- Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo) mt
3- Fabian Cancellara (SUI/Trek Factory Racing) mt
4- Mark Cavendish (GBR/Etixx-Quick Step) mt
5- Daniel Oss (ITA/BMC Racing) mt
6- Greg Van Avermaet (BEL/BMC Racing) mt
7- Christopher Froome (GBR/Sky) mt
8- Tom Dumoulin (PBS/Giant-Alpecin) mt
9- Tony Martin (ALL/Etixx-Quick Step) mt
10- Warren Barguil (FRA/Giant-Alpecin) mt
...

>>> Le classement complet en cliquant ici

Classement général (après 2 étapes sur 21)
1- Fabian Cancellara (SUI/Trek Factory Racing) en 3h44'01''
2- Tony Martin (ALL/Etixx-Quick Step) à 3''
3- Tom Dumoulin (PBS/Giant-Alpecin) à 6''
4- Peter Sagan (SLQ/Tinkoff-Saxo) à 33''
5- Geraint Thomas (GBR/Sky) à 35''
6- Daniel Oss (ITA/BMC Racing) à 42''
7- Rigoberto Uran (COL/Etixx-Quick Step) à 42''
8- Tejay Van Garderen (USA/BMC Racing) à 44''
9- Greg Van Avermaet (BEL/BMC Racing) à 48''
10- Christopher Froome (GBR/Sky) à 48''
...
14- Alberto Contador (ESP/Tinkoff-Saxo) à 1'00''
15- Tony Gallopin (FRA/Lotto-Soudal) à 1'00''
...
31- Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 2'07''
...
33- Vincenzo Nibali (ITA/Astana) à 2'09''
...
44- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 2'27''
...

>>> Le classement complet en cliquant ici

LES FRANCAIS
Les coureurs français n’ont pas été à la fête ce dimanche sur la route du Tour de France. Il faut saluer l’initiative de Perrig Quemeneur (Europcar) et Armindo Fonseca (Bretagne-Séché Environnement) qui ont été de la première échappée de cette 102eme édition de la Grande Boucle. Une échappée finalement veine face à l’accélération implacable des Tinkoff-Saxo pour provoquer une bordure et mettre en difficulté Vincenzo Nibali et Nairo Quintana. Il y avait quand même deux coureurs tricolores dans le groupe de tête, Tony Gallopin et Warren Barguil, dont c’est le premier Tour de France. Ce dernier est parvenu à se glisser dans le Top 10 de l’étape avec une dixième place. Tony Gallopin, tirant parti de sa bonne prestation dans les rues d’Utrecht samedi lors de la première étape, est le premier Français au classement général avec une 15eme place.

LA VIE DES MAILLOTS
Maillot jaune (leader du général) : Fabian Cancellara (SUI/Trek Factory Racing)
Trois ans après, Fabian Cancellara a une nouvelle fois revêtu le maillot jaune de leader du Tour de France à l’issue de cette deuxième étape. La dernière fois que le rouleur suisse avait porté cette tunique, c’était en 2012 suite au prologue dans les rues de Liège et il l’avait conservé une semaine. Cette année, c’est dans un sprint et grâce aux bonifications que « Spartacus » s’empare du maillot jaune de leader du Tour de France alors que personne ne pensait qu’il pouvait jouer une place sur le podium, seul moyen pour lui de prendre la place de leader à Tony Martin, qui était le coureur le mieux placé du groupe de tête. Lundi, Fabian Cancellara portera ce maillot pour le 29eme jour de sa carrière.

Maillot vert (classement par points) : André Greipel (ALL/Lotto-Soudal)
Retour à la « normale » pour le maillot vert avec un sprinteur qui le portera lundi sur la route de Huy. Après avoir pris cinq points dans le sprint intermédiaire de Rotterdam, l’Allemand a fait le carton plein avec sa victoire d’étape. Ce succès lui permet de cumuler 55 points et devance Peter Sagan de seize unités et Fabian Cancellara de vingt.

Maillot blanc (meilleur jeune) : Tom Dumoulin (PBS/Giant-Alpecin)
Porteur du maillot de meilleur jeune à la place de Rohan Dennis, Tom Dumoulin a su être présent au bon endroit et au bon moment pour prendre le bon wagon lors de cette deuxième étape de la Grande Boucle. Il est désormais le porteur légitime du maillot blanc et pourrait le porter quelques jours vu les écarts au classement. Il compte 27’’ d’avance sur Peter Sagan et 1’13’’ sur Michal Kwiatkowski.

Combatif de l’étape : Michal Kwiatkowski (POL/Etixx-Quick Step)
Le champion du monde en titre a été un de ceux qui a le plus participé à l’effort pour creuser les écarts sur le reste du peloton et en a été récompensé par le jury du Prix de la Combativité.

Lundi 6 juillet 2015 : Anvers - Huy (159,5km)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant