29 % des patrons prêts à délocaliser

le
2
INFOGRAPHIE - Les chefs d'entreprise investissent à l'étranger pour éviter les lourdeurs administratives, selon l'Observatoire social de l'entreprise Ipsos pour le Cesi.

Les chefs d'entre­prise et les salariés sont partagés sur l'avenir de l'industrie française. Selon la sixième enquête de l'Observatoire social de l'entreprise Ipsos pour le groupe d'enseignement supérieur Cesi en partenariat avec Le Figaro, 60 % des patrons estiment que l'âge d'or de l'industrie fran­çaise est «derrière nous». Plus d'un dirigeant sur deux (51 %) exerçant dans l'industrie partage ce jugement. Ils ne sont que 37 % pour les premiers et 47 % pour les seconds à affirmer que l'industrie française a encore les moyens de se redresser.

Les salariés qui croient que l'industrie française peut regagner des parts de marché ne sont pas majoritaires. 52 % affirment que l'âge d'or de l'industrie est «dernière nous». Mais 53 % des personnes travaillant dans l'industrie jugent qu'elle a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 le mardi 12 nov 2013 à 14:21

    Je ne les comprends pas. Il y a quand-même le choc de la simplification??

  • M1531771 le mardi 12 nov 2013 à 11:10

    Vu la façon qu'a eu ce gouvernement de les traiter dès le début de ce mandat, ils auraient tord de s'en priver...! Et je dis cela à contre coeur car je trouve navrant de voir partir des pans entier de notre industrie dans d'autres pays...mais je les comprends car il y a un momment ou il faut arrêter de prendre les gens pour des C.ons !