262 500 euros : un "Jeux d'enfants" pour Boucher

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Peint vers 1732-1735, juste après son retour d'Italie, cette toile est nourrie de peinture vénitienne et met en place tous les éléments d'un genre nouveau qui deviendra le style rocaille, en élevant les représentations d'Amours au rang de genre indépendant. Cette toile a probablement garni un dessus de porte dans l'hôtel particulier du juriste François Derbais, rue Poissonnière, puis a enrichi la collection Ch. E. Riche à Paris avant d'être vendue à Drouot sous le marteau de Maître Renaud le 30 mars 1984. Les derniers propriétaires l'ont acquis auprès de la Galerie Segoura en 1986 (lot n° 42). De même provenance, La danse, une huile sur toile de Jean-Baptiste Pater (1695-1736), a également retenu l'attention des amateurs de belle peinture ancienne jusqu'à 131 250 euros. Le grand format du tableau et sa matière souple et légère permettent de le dater des années 1720, après l'agrément de l'artiste à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1725 et sa réception en 1728, comme « peintre dans le talent particulier des fêtes galantes ». Cette ?uvre avait figuré successivement dans les collections du Baron Gustave de Rothschild, du Baron Lambert à Bruxelles, de Monsieur Basil P. Goulandris. Il était passé en vente chez Sotheby's à Londres en 1962, acquis par Challoner, puis à nouveau en 1978 (lot n° 45).

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant