26 novembre 2008 : «Coups de feu à l'hôtel Oberoi»

le
0
CES TWEETS QUI ONT FAIT L'HISTOIRE - Lors des attaques terroristes sur Bombay, Twitter a grillé la priorité aux chaînes d'information continue.

Pendant quelques heures encore, les chaînes de télévision faisaient mine de rien. Sur Twitter, en revanche, la confusion et la panique qui régnaient dans Bombay depuis 21h30, ce 26 novembre 2008, avait déjà gagné les internautes. La ville indienne faisait l'objet d'une attaque de terroristes arrivés par la mer et les témoins lâchaient leur effroi ou leur stupéfaction sur la plate-forme de microblogging.

À 22h25, @krazyfrog alias Prasad Naik tweete: «Des tirs dans quatre endroits de Bombay.» Puis, ajoute «Coups de feu à l'hôtel Oberoi où travaille ma s½ur.» Quelques minutes plus tard, Gaurav Sikka embraie sur son compte @gsik: «Je viens d'entendre deux fortes explosions (sur Nepeansea Road, ndlr)... maintenant des sirènes.»

À mesure que la soirée et les terroristes avancent, les messages affluent sur Twitter, tous ralliés par le label #Mumbai. Vers 00h45, le blogueur Vinu Ranganathan s'en va témoigner des événements appareil photo au poing. Sa gale

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant