25 ans d'un monde en recomposition : À chacun son arme ultime

le
0
Éric Venet, directeur de la gestion chez Montbleu Finance, nous fait part de son analyse des marchés et de sa vision de l'environnement macro-économique.

Il y a 25 ans, le 9 novembre 1989, la chute du mur de Berlin mettait fin à la guerre froide, issue de la Seconde Guerre mondiale. Le capitalisme allait triompher contre le communisme et s'imposer à l'ensemble du monde. L'Allemagne se réunifierait et allait dépenser entre 1 400 et 2 000 Mds? pour aider sa partie Est à retrouver des standards socio-économiques comparables à ceux de l'Ouest. L'URSS allait entamer sa lente désintégration pour laisser place à une Russie capitaliste dominée par de grands conglomérats, proches du pouvoir, dont les exportations permettent d'alimenter une jeunesse avide de consommer. Aux États-Unis, le libéralisme triomphant pensait pouvoir convertir le monde aux joies consuméristes des multinationales. Puis, l'adhésion de la Chine à l'OMC, le 11 décembre 2001, est venue accélérer cette mondialisation. La croissance ainsi dopée par le multiplicateur extérieur et l'effet de levier, avec pour corollaire un fort endettement public et privé, conséquence de taux d'intérêt toujours plus bas, a fini par créer la plus grande crise que le système capitaliste ait jamais connue depuis 1930...

Les commentaires correspondent à l'opinion de l'auteur au 10/11/2014 et sont susceptibles d'évoluer en fonction des conditions de marché et d'autres événements.

Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant