24eme titre pour le Bayern Munich

le
0
24eme titre pour le Bayern Munich
24eme titre pour le Bayern Munich

Un sacre de plus diront certains. Le 24eme très exactement. Mais cette saison plus que l'année passée encore, le Bayern Munich a réécrit l'histoire d'un sport déjà très riche. En remportant la Bundesliga dès le 25 mars, à sept journées de la fin, ce Bayern de Guardiola devient le roi le plus précoce d'Allemagne. Mieux que la saison dernière et un titre décroché le 6 avril à six journées du terme. Déjà un record à l'époque?

Invincibles depuis 52 matchs

En signant une nouvelle victoire sur le terrain du Herta Berlin (3-1), les Munichois ont enregistré leur 19eme succès consécutif en championnat. Record en cours. Tout comme la série d'invincibilité du Bayern en Bundesliga, qui court sur 52 journées et un dernier revers remontant au 28 octobre 2012 contre le Bayer Leverkusen (1-2). Mieux qu'Arsenal et ses 49 matchs sans défaite en 2003 et 2004. Cette saison, les coéquipiers de Franck Ribéry n'ont jamais connu le goût de la défaite. Encore sept journées à tenir et le champion d'Europe en titre établira un nouveau record. Une machine à gagner emmenée par un homme : Pep Guardiola.

Guardiola, pari gagné

En succédant à Jupp Heynckes l'été dernier, l'Espagnol en a surpris plus d'un. Et la défaite inaugurale en Supercoupe d'Allemagne contre Dortmund  (4-2) a suffi pour remettre en question, déjà, le technicien. Huit mois plus tard, Guardiola a gagné son pari en n'hésitant pas à révolutionner le Bayern par quelques choix forts, comme le repositionnement de Philipp Lahm en milieu récupérateur. Résultat, le triplé historique de l'ère Heynckes reste à portée de tir.

Un triplé renouvelable

En s'évitant une âpre lutte pour le titre en championnat, les Bavarois économisent de précieuses forces en vue de la C1 (quart de finale contre Manchester United) et de la Coupe d'Allemagne (demi-finale contre Kaiserslautern). D'ailleurs, depuis la création de la Ligue des Champions en 1993, jamais une équipe n'est parvenue à conserver son titre d'une année à l'autre. Le Bayern semble armé pour écrire un peu plus une histoire dorée, qui ne demande qu'à s'enrichir de chapitres supplémentaires. Rémi Farge

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant