24eme journée : Le Stade Français quasiment maintenu

le
0

Auteur d’une partie pleine, le Stade Français a quasiment assuré son maintien en s’imposant largement sur Oyonnax (69-8). Après ses dix victoires consécutives, Montpellier a chuté sur le terrain de La Rochelle (36-10). Clermont s’est repris et s’est défait de Pau (16-10).

Les principaux enseignements

Le Stade Français tout proche du maintien Un grand ouf de soulagement pour le Stade Français. Les Parisiens ont largement pris le meilleur sur Oyonnax. Pour asseoir ce succès, les hommes de Gonzalo Quesada ont pris le match par le bon bout et s’en sont remis, comme souvent, à leur capitaine. Alors que Sergio Parisse est allé inscrire le premier essai de la rencontre. M. Charabas a fait appel à la vidéo pour finalement refuser la réalisation du numéro huit transalpin. Mais la chance a enfin souri aux locaux. Après une belle séquence, Julien Dupuy a servi à hauteur Jono Ross qui a franchi pour aplatir dans l’en-but des visiteurs. Fébriles en conquête, les Oyomen ont donné bien trop de munitions à des Parisiens bien inspirés en ce samedi après-midi. Après de nombreuses passes, le décalage a été trouvé et Jonathan Danty est allé marquer l’essai en coin. Complètement libéré, le Stade Français a joué sur toute la largeur sur la fin du premier acte. Symbole de ce jeu de mouvement, l’essai de Sergio Parisse à la 35eme minute. Après une énième passe, Jules Plisson a franchi en feintant la passe. L’ouvreur tricolore a ensuite parfaitement servi son capitaine. Le joueur transalpin n’avait plus qu’à aplatir. En rentrant aux vestiaires, les Parisiens menaient largement face à une équipe d’Oyonnax défaillante en conquête et en défense (36-3). Au retour des vestiaires, tout a continué à flancher pour les Oyomen. Après une perte de balle de « Oyo » dans les 22 mètres parisiens, Waisea s’est saisi du ballon et a marqué un essai en solitaire après une course de plus de 80 mètres. Bien que valeureux, la sérénité a vraiment fait défaut aux hommes de Johann Authier. Les Rose-et-Bleu ne se sont pas contentés de ça et ont continué à partir à l’assaut de l’en-but oyonnaxien. En bout de ligne, Hugh Pyle est allé corser le score tel un ailier. Les Oyonnaxiens ont fini par lâcher le match, Julien Tomas, à peine rentré en jeu, s’est chargé de marquer le huitième essai de la partie. Uwanakaro Tawalo a sauvé l’honneur pour Oyonnax juste avant que Hugh Pyle ait signé son doublé. Le Stade Français s’impose largement face à une équipe d’Oyonnax dépassée (69-8). Si le maintien n’est pas assuré mathématiquement, les Parisiens devraient être officiellement sauvés dès ce dimanche. Pour cela, il faudra qu’Agen s’incline à Toulouse sans bonus défensif. C’est donc un réel soulagement pour des Parisiens qui ont parfaitement géré ce match de la peur. Oyonnax est, par contre, officiellement relégué en Pro D2. Montpellier avait la tête ailleurs Montpellier savait que ce déplacement à La Rochelle serait difficile et il n’a pas été déçu. Galvanisé par l’hommage rendu à Arnaud Elissalde avant la rencontre, le Stade Rochelais n’a mis qu’une minute à se mettre en route, le temps pour le troisième ligne néerlandais Kieft d’aplatir dans l’en-but montpelliérain (5-0). Les coéquipiers de Fall, blessé, ont répondu à la vingt-troisième minute grâce à un maul après une touche qui a amené Ivaldi à l’essai (5-10). Et si c’est le MHR qui a eu le plus le ballon dans cette première période, c’est bien La Rochelle qui a eu les meilleures occasions. Le huitième de Top 14 a trouvé la brèche avec son demi de mêlée Enrico Januarie à la 30eme minute après une longue séquence à deux mètres de l’en-but montpelliérain (12-10). Ils ont creusé l’écart en fin de première période avec deux pénalités réussies de Zack Holmes. La Rochelle menait à la mi-temps face à Montpellier (18-10). La deuxième mi-temps a été à sens unique. En moins de dix minutes, les hommes de Patrick Collazo ont enfoncé le clou et le score est passé à 24-10 grâce à deux pénalités de l’inévitable Holmes. Le match s’est terminé en roue libre du côté du MHR qui a encaissé deux essais de Leandro Cedaro et Gabriel Lacroix. Les Montpelliérains, avec un effectif remanié, avaient clairement la tête à la finale de Challenge Cup et voient Clermont s’échapper en tête de Top 14. Une victoire (36-10) et le bonus offensif, le Stade Rochelais ne pouvait rendre meilleur hommage à son ancien entraîneur et reste huitième au classement. Clermont s'est ressaisi à Pau Les supporters palois n’ont pas eu le temps de s’installer que Clermont avait déjà fait parler sa puissance. En effet, après quarante secondes de jeu, Nick Abendanon a aplati le premier essai dans l’en-but palois. Et ça ne faisait que commencer puisque dès la 11eme minute, l’ASM a enfoncé le clou avec un deuxième essai de Noa Nakaitaci. Heureusement pour la Section Paloise, Morgan Parra a loupé les deux transformations. Les Clermontois se sont vraiment mis en mode phase finale et n’ont pas laissé respirer les coéquipiers de Colin Slade. Ce dernier a réduit la marque sur une pénalité de 40m (3-10). Une maigre consolation pour Pau en quarante minutes. Mais, au retour des vestiaires, les hommes de Simon Mannix sont rentrés sur la pelouse avec de meilleures intentions et sont revenus à trois points de l’ASM à la suite de l’essai de Watisoni Votu (10-13) à la 50eme minute. Les Palois se sont sentis bien mieux, ils ont avancé à l’impact quand les buteurs de Clermont ont déjoué. Que ce soient Parra ou Spedding, les pénalités ratées ont maintenu Pau en vie. Mais l’expérience a parlé et la pénalité réussie par Morgan Parra à la 71eme est venu sceller la victoire clermontoise. L’ASM reste intraitable à l’extérieur avec une neuvième victoire et prend six points d’avance en tête du Top 14 sur Montpellier, tombé à La Rochelle.

Le tweet qui nous a fait marrer

La phrase à retenir

« Ça fait plaisir de revenir dans le groupe. C’était un gros match contre une équipe de Pau qui mérite de rester en Top 14 et qui nous a poussé jusqu’au bout du match. C’est une bonne préparation pour les phases finales avec des matchs très serrés et beaucoup d’engagement. » (Jamie Cudmore de Clermont au micro de Rugby+).

Le chiffre de la soirée

1. Comme le nombre de défaites de La Rochelle à Marcel-Deflandre. Avec la victoire de ce samedi, les Rochelais passent en tête du classement à domicile du Top 14.

Les résultats

TOP 14 / 23EME JOURNEE Vendredi 01 avril 2016 Grenoble - Bordeaux-Bègles : 14 - 20 Samedi 26 mars 2016 La Rochelle - Montpellier : 36 - 10 Pau - Clermont : 10-16 Stade Français - Oyonnax : 69-8 16h30 : Brive - Racing 92 Dimanche 27 mars 2016 16h15 : Toulouse - Agen 21h00 : Toulon - Castres
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant