24eme journée : Castres et Toulon en démonstration

le
0

Castres a étrillé La Rochelle (67-20) et décroche un précieux point de bonus offensif en inscrivant dix essais. Toulon a écrasé Agen chez lui (52-13) tandis que Brive a lui aussi largement dominé Grenoble (45-24). Toulouse a fait le minimum en s’imposant à Oyonnax (25-17). Le Racing 92 a bien digéré sa défaite européenne en disposant de Pau (43-13). Le RCT et le Racing 92 sont qualifiés pour les phases finales.

Les principaux enseignements

Toulon en démonstration face à Agen Agen a bien débuté son match face à Toulon. Le SUA a bien défendu et occupé la moitié de terrain toulonnaise. François Bouvier a concrétisé les efforts de son équipe en passant une pénalité avant que Darbo n’en rajoute une. Les Varois vont réagir dans la foulée. James O’Connor a marqué le premier essai de la partie suite à une belle action de Ma’a Nonu bien relayée par Jonathan Pélissié. Par la suite, l’Australien va inscrire un doublé en bout de ligne et permettre à Toulon de faire le break (12-6). Après une grosse séquence du RCT, c’est Quade Cooper qui inscrit le troisième essai de Toulon (19-6) avant la pause. Au retour des vestiaires, les Toulonnais vont continuer sur la même dynamique en inscrivant un quatrième essai par Charles Ollivon en bout de ligne. Agen n’a pas baissé les bras et a continué d’envoyer du jeu mais a buté sur une bonne défense varoise. James O’Connor va s’offrir un triplé avec un nouvel essai en coin, le cinquième de Toulon à Armandie. La démonstration va continuer avec un autre essai de Juan Fernandez Lobbe suite à une belle action de Josua Tuisova (40-6). Le festival toulonnais se poursuit et sur un ballon cafouillé devant la ligne d’en-but c’est James O’Connor qui marque son quadruplé. Eric Escande a inscrit le huitième et dernier essai du RCT à Agen. Antoine Erbani va sauver l’honneur pour les Agenais en fin de match (52-13). Une belle opération pour les joueurs de Bernard Laporte qui obtiennent le bonus offensif tandis que la fin de saison va être longue pour le SUA. Toulon est qualifié pour les phases finales. Brive en forme contre Grenoble Les Brivistes n’ont pas mis longtemps à s’habituer à la chaleur de ce samedi. Après une belle séquence des locaux, les Grenoblois ont été sanctionnés et Gaëtan Germain a ouvert le score. Décidément un cran au-dessus, les Corréziens ont enchaîné avec cette fois-ci un maul. Thomas Acquier s’en est extirpé pour marquer le premier essai de la partie. Et les locaux ne vont pas s’arrêter là. A la suite d’un superbe mouvement collectif et de passes dans la défense, Saïd Hirèche est venu corser le score. A la 18eme minute, Clément Gelin a littéralement offert un essai à Aifeleti Mafi. L’ailier du CAB a bien surgi pour intercepter la passe. Arme fatale briviste de cette première mi-temps, le maul. A la suite d’un ballon porté, Péjoine était au soutien pour marquer le dernier essai du premier acte. Brive menait à la mi-temps face à des Grenoblois dépassés (31-3). Au retour des vestiaires, même scénario. Koyamaibole est allé marquer un essai tout en puissance. Mais enfin les Grenoblois ont réagi. Peu après la 50eme minute, Rossouw de Klerk est allé inscrire un essai lui aussi en puissance. Les Brivistes ont repris le large avec un essai de Guillaume Ribes après une nouvelle fois un beau maul pénétrant dévastateur. Mieux en cette fin de match, le FCG a marqué deux essais signés Marie et Kilioni. Mais Brive s’impose bien face à Grenoble (45-24) avec en prime le bonus offensif. Avec ce succès, le CAB n’a pas dit au revoir à la septième place qualificative pour la Champions Cup. Castres se promène face à La Rochelle Après deux mêlées à cinq mètres de la ligne maritime, Rory Kockott va marquer le premier essai du match après une séquence de ses avants. La Rochelle, trop fébrile dans ce début de match, va tout de même ouvrir le score grâce à une pénalité de Zach Holmes (10-3). Alofa Alofa va prendre un carton jaune pour un en-avant volontaire alors qu’il y avait un surnombre sur l’extérieur. Le CO a décidé d’aller en touche mais le lancé n’était pas droit. Castres va faire l’effort en mêlée et récupérer le ballon. Alex Tulou pense marquer le deuxième essai mais il est refusé pour un écran d’Alexandre Bias. Le CO va reprendre la mêlée mais le troisième ligne centre va commettre un en-avant comme Wihongi en bout de ligne. Mais les joueurs de Christophe Urios vont reprendre à nouveau la mêlée. La Rochelle, après plusieurs fautes, va de nouveau subir et encaisser un essai de pénalité logique tant la domination castraise était importante (17-3). Les Rochellais vont prendre un nouveau carton jaune après un placage dangereux de Murimurivalu et encaisser un troisième essai par Geoffrey Palis (22-3). Après la pause, Castres et sa ligne de trois-quarts vont bien débuter la seconde période. Benjamin Urdapilleta va conclure un très beau mouvement de sa ligne arrière. Dans la foulée, Rémi Lamerat va déchirer le rideau de défensif rochelais. Le jeu va rebondir sur l’extérieur et Sivivatu va inscrire le cinquième essai du CO (34-3). La Rochelle va enfin réagir suite à un maul. Afa Amosa va passer la ligne castraise (34-8). Thomas Combezou va récolter un carton jaune pour un placage dangereux. A la suite, Pierre Aguillon a été servi à hauteur et a résisté à deux plaquages pour marquer le deuxième essai rochelais (34-15). Faasalele va inscrire un essai casquette suite à un ballon relâché par un rochelais dans son en-but. Le festival va se poursuivre du côté de Pierre Antoine. Sivivatu va résister à deux placages et s’offrir un doublé alors que le CO évolue à 14 contre 15. David Smith, suite à un ballon gratté dans un maul, va enfin concrétiser son très bon match avec un essai, le huitième de Castres (53-15). Suite à une touche rapidement jouée, c’est Brice Mach qui franchit la ligne CO (60-15). Julien Dumora va recevoir un carton jaune pour un en-avant volontaire et en suivant, Alofa Alofa va réduire la marque (67-20). Thomas Combezou signe un doublé, le dixième essai des locaux, en interceptant un ballon. Les joueurs de Christophe Urios font la bonne opération de la journée en empochant le bonus offensif alors que La Rochelle va rentrer avec la valise pleine. Le Racing 92 se console face à Pau La Section Paloise a débuté sa rencontre de la meilleure des manières avec une pénalité inscrite par Thibault Daubagna. Mais le Racing 92 va réagir quelques minutes après par un essai de Dimitri Szarzewski transformé par Goosen (10-3). Le Sud-Africain va ajouter trois points suite à une faute paloise. Pau va recevoir un carton jaune et Hurou est allé s’asseoir dix minutes sur le banc. Dans la foulée, Luc Ducalcon va marquer le deuxième essai des Racingmen (17-3). La Section Paloise va de nouveau se mettre à la faute et Pierce va prendre un deuxième carton jaune. Paradoxalement, c’est à ce moment que Pau va revenir dans le match grâce à un essai de Mathieu Acebes transformé par Daubagna (17-10). En seconde mi-temps, Marques va ramener Pau à trois points des Franciliens grâce à une pénalité mais sur le renvoi, Joe Rokocoko va redonner de l’air à son équipe en inscrivant le troisième essai du Racing 92 (24-13). Manuel Carizza et Marc Andreu en suivant vont passer la ligne d’en-but paloise (33-13). Le bonus dans la poche, les joueurs du Racing 92 ne vont pourtant pas se relâcher. Goosen, excellent face aux perches, va marquer en solitaire le sixième essai de son équipe (43-13). Les Franciliens décrochent le bonus offensif et remplissent leurs objectifs. Le Racing 92 est donc qualifié pour les phases finales. Toulouse fait le travail face à Oyonnax Toulouse est bien rentré dans son match. Sur leur première séquence, Oyonnax se met à la faute. Luke McAlister a inscrit la première pénalité de la rencontre. Les Toulousains dominent mais ne concrétisent pas. L’USO va égaliser par Robinson. Toulouse va louper une pénalité relativement facile par Luke McAlister bien meilleur dans le jeu que face aux perches. Mais les Oyomen ont réagi dans la foulée par Julien Blanc. A la suite d’un maul dominateur, qui échoue juste devant la ligne toulousaine, le jeune demi de mêlée s’échappe et marque le premier essai du match (10-3). Oyonnax va continuer d’envoyer du jeu mais Toulouse va rester dans son match grâce à sa mêlée. Le Stade Toulousain ne va pas concrétiser au score cette domination avec des échecs face aux perches de Luke McAlister. Mais les joueurs d’Ugo Mola vont enfin réussir à franchir la ligne d’essai d’Oyonnax après plusieurs séquences grâce à Louis Picamoles (10-10). En seconde période, Toulouse va poursuivre sur sa lancée avec un essai de Florian Fritz après seulement une minute de jeu et transformé par Sébastien Bézy. Le demi de mêlée va rajouter trois points dans la foulée (20-10). Le Stade Toulousain va continuer d’insister pour marquer un troisième essai mais les joueurs d’Ugo Mola sont tombés sur une vaillante défense d’Oyonnax. Vepkhadze va recevoir un carton jaune pour Oyonnax et Gillian Galan, après un maul toulousain, va s’extirper et inscrire l’essai du break pour Toulouse. Grégory Lamboley va lui aussi se reposer dix minutes suite à un carton jaune et l’USO va réagir en inscrivant un essai par Maafu (25-17). Le Stade Toulousain s’impose à Oyonnax et réalise le minimum syndical dans la course au Top 6.

Le tweet qui nous a fait marrer

La phrase à retenir

« On a bien préparé ce match et on avait à cœur de faire une belle performance après notre défaite à Toulon. » (Rémi Lamerat, Castres au micro de Rugby +).

Le chiffre de la soirée

1. C’est la première fois que La Rochelle encaisse plus de 50 points lors d’une défaite cette saison.

Les résultats

TOP 14 / 24EME JOURNEE Samedi 26 mars 2016 Agen - Toulon : 13-52 Brive - Grenoble : 45-24 Castres - La Rochelle : 67-20 Racing 92 - Pau : 43-13 Oyonnax - Toulouse : 17-25 Montpellier - Bordeaux-Bègles (16h35) Dimanche 27 mars 2016 16 h 15 : Clermont - Stade Français
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant