24 Heures du Mans : Frédéric Sausset, récit d'un incroyable challenge

le
0
Frédéric Sausset hissé dans sa monoplace par son équipe, ici à Silverstone lors de la première course ELMS de la saison.  
Frédéric Sausset hissé dans sa monoplace par son équipe, ici à Silverstone lors de la première course ELMS de la saison.  

À 15 heures samedi prochain, quand l'effervescence atteindra son paroxysme autour du circuit manceau et que les bolides s'élanceront, un homme aura déjà gagné. Dans le garage 56, Frédéric Sausset assistera au départ de l'un de ses deux coéquipiers, Christophe Tinseau et Jean-Bernard Bouvet. Et comme tous les coéquipiers, il scrutera l'écran, autant anxieux qu'enthousiaste, avant de se préparer à prendre un relais et à man?uvrer au milieu des bolides. Il sera happé par la course, focalisé sur chaque virage, chaque trajectoire, chaque subtilité de l'asphalte. En somme, il sera « un pile comme les autres ».

« La mort progresse à une vitesse phénoménale »

Pourtant, Frédéric Sausset est quadri-amputé. En juillet 2012, la vie de ce chef d'entreprise et père de deux enfants a basculé. Il contracte une bactérie (streptocoque A) à la suite d'une écorchure pendant des vacances paisibles dans les Landes. « Dans de très rares cas, la bactérie émet des toxines mortelles en provoquant une nécrose. La mort progresse à une vitesse phénoménale », confie-t-il dans un ouvrage poignant*. Sa vie bascule dans un compte à rebours insoutenable. Son pronostic vital est engagé et l'équipe médicale qui le suit décide de l'amputer de ses jambes et de ses bras. Malgré la lourdeur des opérations et des traitements, Frédéric résiste. Et pour oublier les bips incessants des salles d'hôpital, il s'imagine au volant des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant