24 Heures du Mans : et au dernier tour, Toyota perd la course !

le
0
La victoire s?offre donc à un trio de pilotes Toyota ? Buemi, Davidson et Nakajima - qui n?a jamais connu la joie de monter sur la plus haute marche du podium au Mans.
La victoire s?offre donc à un trio de pilotes Toyota ? Buemi, Davidson et Nakajima - qui n?a jamais connu la joie de monter sur la plus haute marche du podium au Mans.

Stupeur aux 24 Heures du Mans. Alors que la Toyota n°6 entamait le dernier tour, le prototype est resté cloué au sol. La victoire leur tendait les bras et dans le garage Toyota, personne n''arrive à y croire. A quelques mètres de là, dans le garage Porsche, l'ambiance est totalement différente : la voiture n°2 en profite pour remporter la victoire à la surprise général. Romain Dumas se jette au sol de surprise. Neel Jani, au volant, est le premier à franchir la ligne d'arrivée. Rarement les 24 Heures du Mans n'avait réservé une fin de course aussi dramatique !

Audi, c'est grave Docteur (Ullrich) ?

La victoire à Spa en mai dernier ? premier succès d'Audi depuis un an ? laissait présager d'une belle prestation au Mans pour la marque allemande. Las, l'écurie a été rattrapée par de multiples problèmes techniques : changement de turbo (à 16 h 20), arrêt en plein milieu de la piste (2 h 51) pour la R18 n°7 (Fässler-Lotterer-Tréluyer) alors que les freins ont dû être changés sur l'Audi n° 8 (23 h 20, Duval-Jarvis-di Grassi). Résultat : l'Audi n°8 termine 4e à 13 tours des vainqueurs et l'Audi n°7 au 5e rang, à 17 tours ! Un affront pour le Docteur Ullrich, le patron de l'écurie qui avait souhaité une nouvelle R18 après la défaite de l'an dernier face aux Porsche. Pour la première fois, les prototypes d'Ingolstadt ont été équipés de batterie lithium-ion et ont abandonné l'antique volant à inertie....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant