24 Heures du Mans : ce qu'il faut retenir de la nuit

le
0
La Toyota n°6 est parvenu à creuser l'écart pendant la nuit devant la Toyota n°5 et la Porsche n°2.
La Toyota n°6 est parvenu à creuser l'écart pendant la nuit devant la Toyota n°5 et la Porsche n°2.

Le ciel se lève progressivement sur le circuit manceau. Si l'horloge tourne ? il ne reste plus que huit heures de course ? la bataille est toujours aussi serrée. Les trois premiers ? la Toyota n°6, la Toyota n°5 et la Porsche n°2 ? ne se tenaient qu'en dix secondes au petit matin, après 15 heures de course ! Le tout avec des voitures dont le rythme ne faiblit pas puisqu'elles sont toujours lancées à plus de 200 km/h de moyenne.

Toyota, une longueur d'avance

La nuit a été constructive pour la marque nippone. Progressivement, elle arrive à « faire le trou » en tête de la course : Stéphane Sarrazin domine la course au volant de la n°6 après 253 tours de piste. L'autre équipage, la Toyota n°5 avec Nakajima au volant, pointe à la 2e place à 12 secondes. La Porsche n°2 qui a longtemps été dans la bagarre, accuse le coup et compte désormais 21 secondes de retard. Toyota se distingue surtout par une stratégie payante, consistant à prendre des relais plus longs que ces adversaires. Si la mécanique tient, il y a des chances que Toyota fasse mieux qu'une deuxième place, leur meilleur résultat jusque là obtenu par le trio Davidson-Sarrazin-Di Grassi à bord de la TS030 Hybrid en 2013.

Audi, toujours des soucis

Il y a peu de chances qu'Audi remporte pour la quatorzième fois les 24 Heures du Mans. Pire, la firme allemande pourrait être exclue du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant