24 Heures du Mans : big bang au milieu de la nuit !

le
0
Peu avant minuit, la Porche n°2 a pris le contrôie de la course devant les Toyota n°6 et n°5.
Peu avant minuit, la Porche n°2 a pris le contrôie de la course devant les Toyota n°6 et n°5.

Tous les acteurs de l'Endurance l'ont répété : il y a un doute, chez toutes les écuries, à propos de la fiabilité des voitures. Et pour cause, après 9 heures de course, Audi n'a pas été épargné par les problèmes et Porsche non plus. Tout s'est accéléré vers 23 heures : alors que les deux Audi ont dû précipiteemment rentrer au stand, la Porsche n°1 a fait de même. Dans le même temps, une « Safety car » a neutralisé la course pendant 20 min avant que la Porsche n°2 ne reprenne la tête de la course devant la Toyota n°6. Cette dernière menait depuis la fin d'après-midi et pointe désormais à 3 sec. Il s'agit du 18e changement de leader depuis le début de la course. Le match se précise donc entre la Porsche et les deux Toyota alors qu'Audi semble complétement passé à côté : la n°8 est 4e, la n°7 est 6e.

Porsche n°1, la tuile !

A 23 h 13, la Porsche n°1 est rentré au stand. En cause : un problème de surchauffe moteur. La voiture du trio Bernhard-Webber-Hartley est immobilisée et désossée complétement, les ingénieurs ne trouvant pas encore la solution pour réparer. A minuit, la voiture était encore au stand. "La course est encore longue, on va trouver la solution" nous confie un membre de chez Porsche.

Toyota-Porsche, le duel

Chez Toyota, on s'imagine forcément à des lendemains...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant