230 milliards de dette vont arriver à échéance entre 2010 et 2012

le
0
(NEWSManagers.com) -
Dans une étude parue sur le site de bfinance vendredi 1er octobre et portant sur le refinancement des entreprises, l'auteur a relevé que, selon une analyse des passifs financiers des 100 premiers groupes français (*) réalisée par le cabinet de conseil opérationnel, 230 milliards de dette (bancaire et obligataire) vont arriver à échéance entre 2010 et 2012 sur les quelque 570 milliards de dette brute, soit 40 %. Selon les estimations de bfinance, un maximum de 60 milliards ont été refinancés depuis le début de l' année. A horizon 2013, ce sont près de 50 % de la dette qui arrive à échéance.
Toujours en volume, près de 50 % de la dette bancaire tombe d' ici 2012 (140 milliards, diminués des quelque 35-40 milliards refinancés cette année) et 55 % d' ici 2013 (160 milliards).
Compte tenu des incertitudes et de la volatilité, bfinance note également que les " corporates" vont devoir mettre l' accent sur leur refinancement voire la restructuration de leur dette, dans un souci d' en rallonger la maturité, et ce en amont. " Certains groupes, minoritaires cependant, sont plutôt tentés d' attendre pour refinancer" , constate le cabinet. Et ce d'autant que si les échéances sont proches, la situation de liquidité des 100 premiers groupes français est globalement plutôt bonne, - ils disposent de200 milliards de trésorerie et 100 milliards de lignes de liquidité non tirées.
L' obligataire constitue également un autre voie pour diversifier ses sources de financement et de liquidité, rappelle l'auteur de l'étude. Et les grandes entreprises françaises constituent les plus gros émetteurs sur le marché de l' euro (35 % de part de marché). Sur les 100 groupes de notre panel, à peine 30 n' ont pas d' obligataire et pour les 70 autres, le taux moyen de désintermédiation est de proche de 40 %. En moyenne pondérée par les volumes, il est de 50 %. " Aussi" , précise bfinance, " une partie des 120 milliards qui restent à refinancer d' ici 2013 pourrait se retrouver sur le marché obligataire."
Pour lire la totalité de l'enquête, cliquez sur le lien suivant : http://www.bfinance.fr/content/view/11308/1000103/


(*) Données à fin décembre 2009

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant