22 films en compétition pour la Palme d'or à Cannes

le
0
22 films en compétition pour la Palme d'or à Cannes
22 films en compétition pour la Palme d'or à Cannes

par Wilfrid Exbrayat

PARIS (Reuters) - La 65e édition du Festival de Cannes, au travers d'une sélection officielle de plus de 50 films, entend plus que jamais défendre la diversité dans un environnement cinématographique extrêmement mouvant, a déclaré son délégué général Thierry Frémaux jeudi.

Des cinémas aussi variés que ceux du Maroc, du Sénégal, du Kazakhstan, du Mexique ou de l'Egypte côtoieront ainsi près de deux semaines durant des cinématrographies européennes ou américaines bien établies.

Cette tradition ne s'est jamais démentie et c'est ainsi que 26 pays sont représentés dans la sélection officielle, qui proposera par ailleurs cinq premiers films.

"Le Festival a voulu rester plus que jamais dans sa tradition universaliste", a dit Thierry Frémaux jeudi, à l'occasion de la conférence de presse de présentation de la sélection.

Ce cinéma, qui n'arrive pas toujours à se faire une place sur les écrans occidentaux, sera souvent engagé.

"Les chevaux de Dieu", un film marocain du cinéaste français Nabil Ayouch, traitera des jeunes désoeuvrés enrôlés par les islamistes, tandis que l'Egyptien Yousry Nasrallah, en compétition, s'interrogera sur l'après-révolution dans "Après la bataille".

Le festival de l'an passé se voulait déjà représentatif d'une diversité stylistique, générationnelle et géographique. Il était aussi un festival de sortie de crise avec une légère augmentation du nombre de films présentés aux comités de sélection du festival.

LE CINÉMA AMÉRICAIN REVIENT EN FORCE

Cette tendance s'est confirmée cette année: 1.779 longs métrages ont été vus par les sélectionneurs contre 1.715 en 2011 et 1.665 en 2010.

Sur cette masse de films qui arrivent plus ou moins achevés dans la boîte aux lettres du festival, 54 ont été retenus cette année dans la sélection officielle, dont 22 brigueront la Palme d'or contre 20 l'an passé.

Parmi les 22 réalisateurs engagés dans la compétition figurent les Français Jacques Audiard (De rouille et d'os), Alain Resnais (Vous n'avez encore rien vu) et Leos Carax (Holy Motors).

Mais le millésime 2012 est aussi celui où "le cinéma américain revient relativement en force", a souligné Thierry Frémaux, ajoutant que Cannes prenait acte de l'existence d'un courant américain qui ne se résumait plus à la seule scission entre cinéma indépendant et cinéma hollywoodien.

Le cinéma américain avait triomphé l'an dernier avec la Palme d'or décernée à "L'arbre de vie" (The Tree of Life) de Terrence Malick et le "lineup" de stars d'outre-Atlantique semble cette année très prometteur.

Le couple de "Twilight" Robert Pattinson-Kristen Stewart, Nicole Kidman, Zac Efron, Shia LaBeouf, Jessica Chastain, Matthew McConaughey, Edward Norton ou encore Bruce Willis sont tous susceptibles de venir faire acte de présence sur la Croisette.

Plusieurs cinéastes "palmés" reviennent goûter au plaisir de la compétition: l'Autrichien Michael Haneke, qui présente un film français (Amour), l'Iranien Abbas Kiarostami (Like Someone in Love, tourné au Japon), Ken Loach (The Angels'Share, une comédie), le Roumain Cristian Mungiu (Beyond the Hills).

Le festival se terminera avec "Thérèse Desqueyroux", film de clôture hors compétition de Claude Miller, décédé au début du mois.

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant