2016, année cruciale pour le golf français

le
0
Victor Dubuisson à l'Alstom Open de France en juillet 2015.(© Philippe Lecoeur / MaxPPP)
Victor Dubuisson à l'Alstom Open de France en juillet 2015.(© Philippe Lecoeur / MaxPPP)

Le golf tricolore a le sourire, et les échéances à venir de 2016 ont de quoi donner le sourire aux acteurs de la discipline en France. Voilà plusieurs années que la Fédération française de golf (FFG) s'emploie à donner une dynamique à ce sport encore quelque peu mésestimé dans l'Hexagone. Aujourd'hui, les effets de cette politique commencent à porter leurs fruits. Et d'autres mesures devraient suivre, même si le nombre de licenciés, estimé à 810 000, stagne. « L'ambition reste de devenir le premier sport individuel de France », maintient le président de la fédération (le tennis, premier sport individuel, comptait 1,05 million de licenciés en 2015, NDLR), qui préfère se féliciter des mesures portant sur l'accessibilité de ce sport et de sa pratique. 

Miser sur l'accueil et la sensibilisation des plus jeunes, développer les moyens et les infrastructures. « La création des 100 petits golfs de proximité se trouve au c?ur de la stratégie de développement », souligne-t-il, estimant à 75 les golfs déjà sortis de terre et à 105 les projets en cours. La FFG insiste d'ailleurs sur le fait que le nombre de structures de pratique, 736, a augmenté de 20 % au cours des dix dernières années. Aujourd'hui, la distance moyenne entre les parcours de golfs et leurs licenciés est de 33,2 km. Services à caractère digital, maintien des journées portes ouvertes et mise en avant du pass découverte (59 euros pour 4...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant