2014 une année record pour l'immobilier commercial

le
0

L'année n'est pas encore terminée, mais d'après la dernière étude de JLL, 2014 est déjà une année record pour les investissements immobiliers sur le segment des commerces. Sur le thème locatif, les enseignes quêtent la qualité des emplacements et des locaux. Et comme la demande est supérieure à l'offre, les valeurs locatives sur le « prime » se maintiennent à des niveaux élevés.

Un record ! 2014 s'annonce d'ores et déjà un cru exceptionnel sur le segment des commerces avec plus de 3,7mds € d'investissements fin septembre. L'année dépassera même le niveau historique de 2007. Certes, le 3ème trimestre a été un peu moins actif que les précédents (600m€) et la majorité des transactions ont concerné des volumes plus restreints (moins de 30m€).

La part des commerces dans les investissements en immobilier d'entreprises atteint maintenant près de 30 % du volume total en France. Il s'agit là encore, d'un niveau exceptionnel comparé à la moyenne des 10 dernières années qui s'établissait autour de 16 %.

Comme en 2013, les produits « core » recherchés par les investisseurs nationaux et internationaux  concentrent l'essentiel des engagements… Néanmoins, JLL constate « une meilleure liquidité du marché dans son ensemble ».

Les critères clés de l'investisseur pour se décider ne bougent pas : localisation, qualité du locataire et le loyer. Le marché fait la part belle aux investisseurs français qui totalisent les 3/4 des montants engagés en France. Néanmoins, les investisseurs internationaux gardent de l’appétit pour les commerces. Sur les 8 cessions de plus de 100m€ enregistrées depuis le 1er janvier, 5 ont été réalisées par des opérateurs étrangers (portefeuille Risamento, Corio-KKR etc.).

Bonne nouvelle aussi sur le thème locatif. La demande étant supérieur à l'offre de produits prime, les valeurs locatives sur les meilleurs emplacements se maintiennent à un niveau élevé voir « à leur plus niveaux » pour le segment pieds d'immeubles. Mieux « Paris et Londres sont en tête des métropoles les plus chères d'Europe ». Une tendance de bon augure pour les SCPI dédiées aux actifs commerciaux...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant