2013: SG Private Banking voit " un coin de ciel bleu"

le
0
(NEWSManagers.com) - Les stratégistes de Société Générale Private Banking (environ 18 milliards d'euros d'encours " français" contre moins de 17 milliards fin 2011) ont livré le 17 janvier une vue plus optimiste pour 2013, avec " un coin de ciel bleu" . Le problème consiste à convaincre une clientèle toujours défensive que " le cash ne paie pas" tandis qu'inflation et fiscalité rongent les avoirs. " Il faut faire toucher du doigt au client que le temps de la diversification est venu, qu'il faut accepter de prendre du temps -cinq ans plutôt que trois mois- et aussi qu'il faut s'accommoder d'une hausse de la volatilité" , a souligné Olivier Paccalin, le CIO.

Positifs sur les actions depuis l'été, les spécialistes-maison préconisent à présent une surpondération de cette classe d'actifs (55 % dans un portefeuille équilibré théorique 50/50), mais avec une grande sélectivité, sachant que les européennes devraient surperformer les américaines et que SG Private Banking est très positif sur les marchés émergents, même si la typologie de ses clients ne l'autorise guère à allouer davantage que 5 % à ces titres.

Sur le front obligataire, la maison continue de favoriser le haut rendement (plus l'européen que l'américain), alors qu'elle est sélective (neutre à sous-pondérée) en catégorie investissement et clairement négative sur le souverain. Mais le temps vient aussi de miser sur le retour des fusions-acquisitions, où " il faut cibler les cibles" , rappelle Ollivier Courcier, stratégiste taux.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant