2013, année clé pour les comptes publics

le
0
Les projets de budget de l'État et de la Sécurité sociale pour 2013 augmentent les prélèvements de 20 milliards et prévoient une dizaine de milliards d'économies dans les dépenses.

2013, c'est l'année où la France doit enfin revenir à un niveau de déficit public jugé «tolérable» par l'Europe, soit 3 % du PIB. Tel est l'engagement pris par le gouvernement Ayrault. Sur le papier, Bercy a réglé l'affaire. Les projets de budget de l'État et de la Sécurité sociale pour 2013 augmentent les prélèvements de 20 milliards et prévoient une dizaine de milliards d'économies dans les dépenses, ce qui doit permettre de ramener le déficit dans les clous maastrichtiens.

Sauf que le gouvernement a bâti ces budgets en tablant sur une croissance économique de 0,8 % du PIB l'an prochain. Un objectif qui semble de plus en plus hors de portée. Le FMI et la Commission européenne prévoient une hausse du PIB moitié moindre (0,4 %), tandis que l'OCDE est à 0,3...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant