2012: Sarkozy se prononcera «fin janvier, début février»

le
0
Interrogé sur un éventuel second mandat, le chef de l'État a réaffirmé sa volonté d'être président de la République «jusqu'à la dernière minute».

Dix minutes ont suffi à Nicolas Sarkozy pour résumer, en toute fin d'émission, sa stratégie de campagne. «Le débat sur la question de ma candidature sera tranché quelque part fin janvier, début février», a-t-il prévenu. D'ici là, le président présidera. «J'ai fait mon choix, a-t-il expliqué. Celui d'être président de la République jusqu'à la dernière minute et de faire mon devoir, de ne pas empoisonner les Français et de ne pas leur faire perdre du temps avec des ambitions qui peuvent être les miennes et qui ne les intéressent pas à la minute.»

En la matière, Nicolas Sarkozy ne souhaite pas incarner la «rupture». Au contraire, il s'est prévalu de l'exemple de ses prédécesseurs, de François Mitterrand qui s'est déclaré «quelque part au mois de mars» en 1988, de Jacques Chirac, qui a été candidat «en février» 2002. Et comme eux, il a déjà pris sa décision. Il se représentera. Il n'était qu'à voir son expression quand Yves Calvi lui a de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant