2012 : présidentiables, la guerre du centre

le
0
Bayrou, Morin, Arthuis, Borloo et Villepin se disputent le leadership du centre en vue de la présidentielle.

«Nous voilà revenus à l'ancien temps des querelles dynastiques entre Plantagenêts et Valois, soupire un parlementaire centriste. Sur les ruines de l'UDF, la maison Bayrou affronte celle de Morin. Et on s'embrasse, et on se ment, et on se trahit. Espérons seulement que cette guerre-là ne dure pas cent ans!» En l'an de grâce 2010, le royaume du Centre est ainsi en proie aux pires afflictions. Qui portera son étendard à la présidentielle de 2012?

Pour François Bayrou, la question ne se pose pas: le centre, le seul, le vrai, «car indépendant», c'est lui, a-t-il encore martelé ce week-end à Hyères au cours de l'université de rentrée du MoDem. Pour l'ancien candidat centriste aux présidentielles de 2002 et 2007, «si vous êtes du centre, c'est que vous n'acceptez pas que le monde se résume à la lutte droite contre gauche». Il l'assure, ceux qui se revendiquent du centre-droit commettent un contresens car «dans le nom centre vous dites non au bipartisme, et dans l'ad

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant