2012 : Nihous peine à trouver ses signatures

le
0
L'électorat des chasseurs est très convoité.

Frédéric Nihous ne devrait pas recueillir les 500 signatures pour pouvoir se présenter à la présidentielle de 2012. En 2007, le président de Chasse Pêche Nature Traditions (CPNT), qui se voulait le candidat de la France rurale, n'avait dû sa survie qu'à l'aide décisive de l'UMP pour l'obtention des précieux parrainages. Mais son score (1,15 %) avait été jugé catastrophique par de nombreux dirigeants de la chasse, comparés aux 4,23 % recueillis par Jean Saint-Josse en 2002.

CPNT, qui était historiquement le parti du «ni droite ni gauche», a perdu après 2007 une part importante de son électorat protestataire de gauche, qui n'a pas supporté le rapprochement avec l'UMP. En 2009, en effet, Frédéric Nihous avait intégré le comité de liaison de la majorité présidentielle et présenté des listes communes avec l'UMP aux régionales de 2010 qui furent un échec cinglant pour la droite.

Éparpillement des voix

La prochaine compétition s'annonce difficile pour l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant