2012 : moral en hausse au gouvernement

le
0
Sur le terrain, les ministres notent un changement de ton vis-à-vis de Sarkozy.

«Sarko 2012, j'y ai toujours cru. En politique, tout va très vite.» David Douillet a encore pu le constater jeudi dernier, dans son ancienne circonscription des Yvelines. Au programme : un petit tour à pied sur le marché du quartier Beauregard à Poissy. «Les personnes sont certaines de la réélection du président. Elles m'ont dit : "Hollande, personne n'y croit", raconte le ministre des Sports. Les gens se demandent qui pourra les représenter en 2017, qui aura le caractère pour ça.»

Douillet déborde d'enthousiasme. Il n'est pas le seul. Après une chute de moral en septembre et en octobre, au moment des sénatoriales et de la primaire socialiste, beaucoup de ministres se laissent maintenant gagner par l'embellie sondagière. Certes, Nicolas Sarkozy est toujours donné battu au second tour, avec 42 % d'intentions de vote contre 58 % pour François Hollande, selon le sondage LH2-Yahoo! publié dimanche. Mais il gagne cinq points au premier tour et talonne d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant