2012 : Marine Le Pen conforte sa place de «troisième homme»

le
0
La vice-présidente du Front national, qui devrait succéder ce week-end à son père, récolte dans un sondage CSA jusqu'à 18% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle. Un score supérieur à celui de son père le 21 avril 2002.

Un bon sondage de plus pour Marine Le Pen. La vice-présidente du Front national, qui devrait rafler ce week-end la présidence du parti, arriverait en 3e position si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche, derrière Nicolas Sarkozy et le candidat socialiste, selon un sondage CSA pour Marianne publié ce vendredi. Elle obtient 17% des intentions de vote si Martine Aubry était la candidate socialiste et 18% dans l'hypothèse où Dominique Strauss-Kahn se présentait. Les derniers sondages réalisés en 2010 lui accordaient un score oscillant autour de 12-13%.

Selon cette enquête d'opinion, Marine Le Pen dispose d'un potentiel de voix supérieur à celui de son père et de Bruno Gollnisch, son rival dans la course à la présidence du FN : 20% des personnes interrogées répondent qu'elles pourraient voter pour elle si elle était candidate, contre 13% pour Jean-Marie Le Pen et 7% pour Gollnisch. Un score qui grimpe à 28% chez les sympathisants UMP.

Pas d'il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant