2012 : Hulot resterait finalement dans le giron d'Europe Ecologie

le
0
Mécontent de l'organisation des primaires écolo, il avait laissé entendre, via son entourage, qu'il pourrait faire cavalier seul pour 2012. Une façon pour l'animateur de faire entendre ses idées.

Novice en politique, Nicolas Hulot serait-il déjà passé maître dans l'art du coup de bluff ? Lundi, son entourage n'excluait pas l'hypothèse d'une candidature à la présidentielle en dehors du cadre de la primaire d'Europe Ecologie Les Verts (EELV). Objectif pour l'animateur : afficher sa colère suite à la décision du Conseil fédéral du parti écologiste de fixer la désignation du candidat en juin avec un corps électoral resserré aux seuls adhérents et «coopérateurs» d'EELV. Nicolas Hulot, lui, préférait un scrutin plus ouvert et en septembre.

En faisant ainsi planer la menace, Nicolas Hulot voulait forcer la direction d'Europe Ecologie à faire machine arrière et à fixer un nouveau calendrier : «Les procédures le permettent», indiquait ainsi Christophe Rossignol, conseiller régional proche de Hulot. Mais l'intérêt pour l'écologiste était aussi de faire monter les enchères autour de sa candidature. Se faire désirer. Daniel Cohn-Bendit, Jean-Vincent Placüi>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant