2012 : François Bayrou se reprend à rêver

le
0
Le candidat centriste savoure sa percée dans les sondages qui le mettent en position de peser dans la campagne.

En montant dans le TGV 2216 pour Metz, François Bayrou affiche sa mine des bons jours. «Je sens bien qu'il se passe quelque chose», glisse-t-il, sibyllin, un sourire en coin. Dans la presse du matin, un sondage OpinionWay pour Les Échos le crédite de 14% d'intentions de vote (+3%). «C'est désormais, clairement un jeu à quatre», se félicite un proche du candidat centriste à l'élection présidentielle, qui rappelle qu'en décembre 2006 - soit quatre mois avant son score réel de 18,6 % -, il était crédité de 6%.

Savourant encore un jus de pommes au wagon bar, François Bayrou glisse qu'il devrait organiser ses v½ux à la presse le 3 janvier. «C'est-à-dire devant l'UMP qui doit faire les siens le 4», observe un journaliste. «Il va falloir qu'ils s'habituent à ce que l'on soit devant», s'amuse le candidat à l'Élysée.

«Une attente forte des Français»

Plus sérieusement, François Bayrou croit déceler dans sa percée dans les sondages «une attente forte des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant