2010, année décevante pour les placements

le
0
La rémunération des fonds en euro devrait encore diminuer cette année. Celle de l'épargne de trésorerie est aussi en baisse, à l'exception du livret A. En revanche, les fonds actions et l'or ont eux rapporté plus qu'en 2009.

Les Français sont plus fourmis que cigales. Au troisième trimestre, le taux d'épargne des ménages s'élevait à 16,2 %, selon les statistiques de l'Insee publiées mardi. Ce niveau élevé, en légère hausse par rapport au début de l'année, traduit l'attachement des Français à leur patrimoine, mais il trahit aussi leurs inquiétudes face à l'avenir. Pour autant, 2010 n'a pas été très florissante pour la plupart des placements. Seuls se seront vraiment distingués l'immobilier (surtout dans les grandes villes), certains marchés actions et l'or. Tour d'horizon.

Assurance-vie : des rendements toujours en baisse

Année après année, le rendement des fonds en euro s'effrite. En 2009, ils ont rapporté 3,7 % en moyenne selon la FFSA. En 2010, «les taux de rendement devraient baisser de 0,3 à 0,5 % en moyenne, pronostique Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts & Figures. Les contrats devraient rapporter entre 2,5 % et 4,7 % ». Certaines compagnies ont déjà annoncé la couleur. La MAAF servira un taux de 4,11 % net au titre de 2010, contre 4,31 % en 2009. Chez Axa aussi, les taux baissent (3,30 % net). Mutavie (groupe Macif) octroie 3,45 % à son fonds Actiplus et 2,85 % à son Livret vie. La baisse du rendement du placement préféré des Français n'est pas étonnante. Les fonds en euro sont surtout investis en obligations. Or, cette année, les nouveaux versements ont souvent été placés à des taux très bas. De plus, les assureurs réduisent la part d'actions dans leur portefeuille. «L'âge d'or des fonds en euros est terminé, souligne Philippe Baillot, directeur de Bred Banque privée. Mais ils restent un bon placement pour l'épargne de court terme. Ou pour les investisseurs qui ne peuvent pas prendre de risques.»

La trésorerie très peu rémunérée

Dans le contexte de taux bas actuel, il est impossible d'obtenir de bons rendements pour son épargne de précaution. Les sicav monétaires (0,48 % sur un an) et autres comptes à terme ont encore déçu. En revanche, le livret A a repris des couleurs. Sa rémunération est passée de 1,25 % à 1,75 % net d'impôt le 1er août. Les «superlivrets» n'ont eux pas vraiment suivi la tendance. Hors périodes promotionnelles de courte durée, ils rapportent entre 1,25 % et 2,5 % brut, soit souvent moins que l'inflation (1,6 %). «De nombreux Français laissent dormir leurs liquidités sur les comptes courants non rémunérés», note Cyril Blesson, directeur de la recherche économique chez Seeds Finance.

Les obligations à la peine

Les placements obligataires ne sont plus attractifs. La crise de la dette de certains pays de la zone euro a laissé des traces. Les emprunts d'État allemands et français sont tombés à des niveaux historiquement bas. Depuis quelques semaines, ils remontent ; l'OAT à dix ans est passée à 3,35 %. À l'arrivée, les OPCVM obligataires euro, pénalisés, rapportent en moyenne 1,18 % depuis le début de l'année, selon EuroPerformance-SIX Telekurs. Les obligations d'entreprise sont plus rémunératrices.

Actions : une année à plusieurs vitesses

2010 ne restera pas dans les annales de la Bourse de Paris comme un bon millésime. Le CAC perd 1,97 % depuis le début de l'année. Les fonds investis en actions françaises font beaucoup mieux et rapportent en moyenne 6,56 % depuis le 1er janvier, selon EuroPerformance-SIX Telekurs. Les fonds actions Europe sont plus rémunérateurs (+ 11,68 %). Les grands gagnants sont les fonds investis en actions américaines (+ 20,49 %) et en actions émergentes (+ 30 %).

L'or au firmament

L'or est l'un des meilleurs placements de l'année. Il a franchi mardi les 1400 dollars l'once. En un an, il a gagné 27 %. Les fonds investis en or et matières premières ont rapporté près de 21 % depuis le 1er janvier. Mais, comme le rappellent les gestionnaires de patrimoine, l'or est un placement de diversification, qui ne doit pas excéder 5 % d'un portefeuille.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant