200m (H) : Un recours devant le CNOSF pour Agnel

le
0

Lionel Horter, l'entraîneur de Yannick Agnel, a annoncé qu'il allait déposer un recours devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Ce mercredi, à la suite d'un incroyable imbroglio aux Championnats de France de Montpellier, le nageur français a été classé troisième d'une course qu'il a terminé à la deuxième place.

L’affaire n’est pas prête d’être terminée. Ce mercredi, l’entraîneur de Yannick Agnel, Lionel Horter, a déclaré à l’AFP qu’il allait déposer un recours devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) suite à l’imbroglio concernant son nageur aux Championnats de France qui se déroulent actuellement à Montpellier.

En lice pour une qualification olympique sur 200m, Agnel a terminé à la troisième place selon le chrono alors que les images montraient clairement qu’il avait touché en deuxième position derrière Jérémy Stravius et devant Jordan Pothain, médaillé d’argent au fil des circonstances. Après le recours de la part du nageur mercredi, le jury d’appel avait validé le chrono.

Horter a déclaré que son recours devant le CNO pourrait être suivi d’un éventuel recours devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) si besoin.
S’il était validé, ce recours permettrait au Nîmois de finir deuxième derrière Stravius, qui n’a pas réussi les minima pour les Jeux Olympiques de Rio avec son temps de 1’46"18. Il faudrait alors attendre un éventuel repêchage de la part de la Fédération française de natation.

« Ce problème ne m'était jamais arrivé, ce n'est même jamais arrivé du tout dans des sélections olympiques. C'est assez dramatique pour des sélections olympiques », a déclaré Agnel à l'issue de cette incroyable situation.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant