2000 Casques bleus en renfort en Côte d'Ivoire

le
0
Les forces de l'ONU craignent d'être dépassées à Abidjan et à la frontière avec le Liberia.

Après la ferme condamnation par Ban Ki-moon des attaques contre des véhicules de l'ONU en Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité s'apprêtait vendredi à New York à examiner une résolution approuvant l'envoi de 2000 Casques bleus en renfort. La situation devient urgente, la mission de l'Onuci (9500 hommes) sur place manque de moyens pour faire face à l'escalade de violences. Un nouveau rapport de l'ONU parle de 247 morts et 49 disparus depuis la présidentielle du 28 novembre. Le bilan de la semaine dernière faisait état de 210 tués.

D'après un diplomate onusien, l'arrivée de forces supplémentaires, qui pourraient venir du Liberia, du Bangladesh, du Pakistan et de Mongolie, est particulièrement pressante à Abidjan où les Casques bleus subissent d'intenses pressions des forces de Laurent Gbagbo autour de l'hôtel du Golf où ils protègent Alassane Ouattara. Le risque de violences ethniques s'accroît également à la frontière avec le Liberia à l'ouest du pays. L'ONU

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant