200 millions d'euros en moins pour l'audiovisuel public

le
0
L'État demande des efforts à toutes les sociétés de l'audiovisuel public. En tout il faudrait économiser 200 millions d'euros

Tous les ministères concernés sont d'accord pour que toutes les entités de l'audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, Arte, INA et l'Audiovisuel extérieur de la France) contribuent à la baisse des dépenses de l'État. France Télévisions représentant les deux tiers du financement de l'audiovisuel public, c'est ce groupe qui fera l'effort le plus important. L'entreprise de Rémy Pflimlin devrait être contrainte de renoncer à la progression de 1,8 % de son budget contenu dans son contrat d'objectifs et de moyens actuels. Le gouvernement pourrait même demander un effort supplémentaire en baissant ce budget. Il reste à placer le curseur: cette réduction pourrait aller jusqu'à 1,8 %. Soit, au total, une centaine de millions d'euros de moins sur le budget prévu initialement. À cela s'ajouteraient les 75 millions de manque à gagner publicitaire par rapport aux prévisions de départ.

France Télévisions concéderait donc une économie totale de 175 millions

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant