200.000 véhicules électriques et hybrides en circulation en France

le
0
200.000 VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES EN CIRCULATION EN FRANCE
200.000 VÉHICULES ÉLECTRIQUES ET HYBRIDES EN CIRCULATION EN FRANCE

PARIS (Reuters) - La France compte désormais 200.000 véhicules électriques et hybrides en circulation, grâce à un bond des immatriculations en 2013 sur ce marché encore faible mais en forte croissance.

Selon le dernier baromètre de l'Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), ils représentent 0,5% d'un parc français estimé à quelque 37 millions de véhicules légers.

Les immatriculations de voitures et fourgons à moteur électrique ont bondi de 50% l'an dernier, tandis que celles des véhicules hybrides, surtout des voitures, ont grimpé de 60%.

Dans le même temps, le marché français a accusé une baisse de l'ordre de 5% en cumulant voitures particulières et utilitaires légers de moins de cinq tonnes.

"En 2013, la totalité du parc roulant (des véhicules) électriques et hybrides rechargeables et non rechargeables en France est estimé à 200.000 véhicules", a indiqué Joseph Beretta, président de l'Avere France, cité dans un communiqué.

"La France reste leader des ventes de véhicules électriques et hybrides en Europe".

La France est en volume le premier marché européen pour les véhicules électriques et le troisième mondial, derrière les Etats-Unis et le Japon.

Sur 2,2 millions de véhicules neufs vendus l'an dernier en France, il a été immatriculé environ 13.900 voitures et fourgons électriques, soit 0,6%.

Les immatriculations de véhicules hybrides, qui associent un moteur thermique classique et un moteur électrique, ont quant à elles atteint 46.785 unités, soit 2,2% du marché. Elles n'incluent pas les micro-hybrides de type stop-and-start où le moteur se coupe automatiquement au feu rouge, un système qui équipe un nombre croissant de voitures essence ou diesel.

"Cette faible proportion de l'électrique et de l'hybride dans le parc français n'est pas surprenante quand on songe à quel point ces modèles sont nouveaux", commente François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). "Il s'agit de véhicules très récents, alors que dans le parc roulant, on peut même retrouver des véhicules de plus de vingt ans."

La lenteur du décollage du marché de l'électrique, imputé notamment à un déficit d'infrastructures de recharge pour rassurer les automobilistes sur l'autonomie de leur voiture, a conduit Renault à repousser de quelques années sa prévision de 1,5 million de ventes cumulées avec Nissan, envisagée jusqu'ici à l'horizon 2016.

Renault est resté malgré tout l'an dernier de très loin leader sur le marché français, avec Zoé pour les voitures et Kangoo pour les fourgons, suivi de la Leaf de Nissan et de la Bluecar du groupe Bolloré, qui équipe notamment le réseau Autolib.

Dans les voitures hybrides, Toyota fait toujours la course en tête, suivi de PSA Peugeot Citroën.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant