2 Françaises sur 3 sont accros au shopping

le
0
Studio Kwadrat/shutterstock.com
Studio Kwadrat/shutterstock.com

(Relaxnews) - Les Françaises sont des inconditionnelles du shopping. Selon une vaste enquête présentée ce jeudi 20 juin, l'Observatoire du shopping Unibail Rodamco, et réalisée par Ipsos, 62% des consommatrices interrogées adorent faire des achats en dehors des habituelles courses alimentaires. 39% sont même prêtes à faire des sacrifices pour s'offrir des produits chers qui leur feront vraiment plaisir.

À moins d'une semaine de l'ouverture des soldes d'été, une enquête dresse le portrait et l'état d'esprit des adeptes du shopping d'aujourd'hui. C'est la crise. Les Français maîtrisent de près leurs dépenses. Mais, pour autant, faire du shopping s'impose comme un acte positif, analyse cette étude. Près des trois quarts des Françaises (72%) disent se sentir bien lorsqu'elles s'adonnent à ce plaisir. Cette activité est même devenue un divertissement puisque 42% disent faire du shopping pour se détendre et se changer les idées.

Un plaisir raisonné

Pour assurer ce plaisir, les "shoppeuses" n'hésitent pas à mettre en place des stratégies et optimiser ce bien-être. 63% disent passer du temps à chercher les bons de réduction, les échantillons gratuits ou les meilleurs prix. Les soldes sont aussi un moment propice pour côtoyer ce plaisir. 68% réalisent d'ailleurs la plupart de leur shopping à cette période.

Les Françaises mettent à bien ce bon moment surtout dans les centres commerciaux (59%) ou dans les commerces de centre-ville (55%). Internet (40%) n'intervient qu'à la troisième place dans la liste des lieux de shopping préférés.

Portraits-robots

Mais, si les Françaises sont nombreuses à apprécier le shopping, toutes n'entretiennent pas le même rapport à cette activité. Pour 11% de l'échantillon de cette étude, le shopping est un moment de convivialité, à partager souvent le samedi après-midi entre amies. Elles sont célibataires ou en union libre et sont âgées de moins de 45 ans.

Pour d'autres, le shopping est une affaire prise très au sérieux. 10% sont considérées comme des "serial shoppeuses". Celles-ci veulent "passer du temps à suivre l'air du temps, trouver des produits de qualité supérieure pour développer un style actuel et original".

Cette activité peut aussi être un moment réfléchi, du moins pour 20% d'entre elles. Ces dernières cherchent les meilleurs produits aux meilleurs prix.

À noter tout de même que 19% ne sont pas intéressées par le shopping, tandis que 10% préfèrent s'y adonner sur internet, mais pas en magasin.

Cette étude a été réalisée du 3 au 13 mai 2013 auprès de 1.004 femmes constituant un échantillon représentatif des femmes françaises âgées de 16 à 70 ans.

bc/ls

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant