2,6 milliards d'euros levés dans l'huile de palme en Malaisie

le
0

(Commodesk) L'introduction en bourse de Felda, la Federal Land Development Authority malaisienne, spécialisée dans la production d'huile de palme, a été un succès. Les 10 milliards de ringgits (2,6 milliards d'euros) attendus par le gouvernement sont au rendez-vous. La demande a excédé trente fois l'offre de 2,2 milliards d'actions.

C'est la plus grosse introduction à la bourse de Kuala-Lumpur depuis celle de Petronas Chemical en 2010, qui avait rapporté 1,8 milliards de ringgits. La prochaine pourrait être celle de Malakoff, la plus grande compagnie d'électricité malaisienne,  d'une valeur estimée à un milliard de dollars.

Avec cette privatisation de Felda, le gouvernement malaisien espère créer un nouveau géant des matières premières, à l'image du singapourien Wilmar, le premier transformateur mondial et premier négociant en huile de palme. Le produit de la vente de Felda sera rétrocédé à 45% à la compagnie pour acheter de nouvelles plantations, 55% allant au budget de l'Etat.

Felda est déjà  le 3eme propriétaire mondial de plantations, avec 355.864 hectares en Malaisie, d'après son prospectus d'introduction, des terres en Indonésie, des intérêts dans le raffinage en Chine, en Indonésie, en Turquie et en Afrique du sud. Elle produit également du caoutchouc et du cacao. Son concurrent immédiat est malaisien, le 1er propriétaire mondial de plantations, Sime Darby, coté en bourse.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant