2,6 milliards d'aides aux buralistes parties en fumée

le
0
La Cour des comptes juge injustifiés les trois «contrats d'avenir» de soutien aux débitants de tabac, alors que ces derniers ont globalement profité des hausses du prix des cigarettes. Elle demande de revenir sur certains avantages.

Coup de tabac dans les civettes! La Cour des comptes, qui fait le bilan du soutien de l'État aux débitants de tabac depuis 2004, fustige «des aides injustifiées». Le dispositif, qui a pris la forme de trois «contrats d'avenir» consécutifs signés fin 2003, fin 2007 et fin 2011, était «concevable dans son principe à titre transitoire au moment de la forte hausse du prix des cigarettes en 2002 - 2004», estime le rapport, mais il «s'est prolongé sans justification pertinente». La Cour calcule qu'entre 2004 et 2011, le montant du soutien, toutes aides confondues, s'est élevé à 2,6 milliards d'euros.

Le premier contrat d'avenir avait été négocié comme une contrepartie offertes aux buralistes à la politique de fortes hausses du prix...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant