2,3 M? : le salaire moyen d'un patron du CAC 40

le
25
2,3 M? : le salaire moyen d'un patron du CAC 40
2,3 M? : le salaire moyen d'un patron du CAC 40

Près de 93 M?. C'est ce que pèsent les salaires versés en 2012 aux patrons du CAC40, l'indice regroupant les quarante plus grosses entreprises cotées à la Bourse de Paris. Entre leur salaire fixe et la part variable, qui dépend de l'atteinte ou non d'objectifs définis par le conseil d'administration de l'entreprise, chacun d'entre eux a touché en moyenne 2,3 M?. Un chiffre légèrement inférieur à celui de l'an dernier. Sur l'ensemble des patrons du CAC40, quatorze ont gagné plus d'argent qu'en 2011 (celui du cimentier Lafarge a fait un bond en avant de 84%, celui de Veolia de 38%) et quatre ont vu leurs revenus rester stables. Est-ce à dire que la crise a poussé les grands patrons à faire preuve de plus de modération concernant leurs rémunérations? Oui et non. Certes, les salaires fixes et les rémunérations en nature accordées par les groupes du CAC40 sont en léger repli. Mais ce sont surtout les parts variables de salaires qui ont été revues à la baisse et qui créent, du coup, de fortes disparités entre les dirigeants d'entreprise.

Les banquiers ne sont pas les mieux lotis

Huit patrons émargent à plus de 3 M? de salaire annuel en 2012. Dans le trio de tête, Maurice L évy, président du directoire du groupe de communication Publicis, dont les émoluments (composés uniquement d'une part variable) se sont élevées à 4,8 M?. Le podium est complété de Jean-Paul Agon (L'Oréal, 3,885 M?) et Bernard Arnault (PDG du groupe de luxe LVMH, 3,79 M?). Suivent ensuite les patrons du géant de la pharmacie Sanofi, ceux de Total, Axa, Danone, etc. (voir tableau ci-dessus). Restent toutes sortes de rétributions octroyées ? mais pas forcément perçues ? au titre de l'exercice 2012 : stock-options, actions de performance, jetons de présence et autres avantages en nature qui représentent la bagatelle de 42,3 M? au total. En prenant en compte l'ensemble de ces éléments de rémunération,...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jeanlhao le lundi 6 mai 2013 à 13:58

    Si l'armée de fonctionnaires qui nous demande 4 à 5 fois le même dossier produisait elle serait côté au CAC 40 et ce n'est pas le cas alors au boulot pour savoir ce que cette armée est capable de produire.

  • M4239886 le lundi 6 mai 2013 à 12:02

    A p-martCes patrons du CAC40 ne créent rien et volent les actionnaires. Ce ne sont pas de vrais entrepreneurs, seulement des gens qui font partis des bons réseaux.

  • Lagarde0 le lundi 6 mai 2013 à 12:00

    je trouve que les gros planqués à la tête du CAC 40 son,t trop payé et foutent rien; c'est la place pépère aucun risque, tu as tout maison de fonction, femme de menage, voiture de fonction, cuisinière, jardinier, stock options, c'est énorme ... quand je dis ça je pense au pauvre patrons des PME qui galèrent et prennent des risques eux

  • p-mart le lundi 6 mai 2013 à 11:20

    Articles fait pour renforcer la jalousie à la française et donner au bon français un bouc émissaire de plus. A.Merkel, les patrons, ...et pendant ce temps là que fait-on en France pour sortir la tête hors de l'eau ???

  • jean.coq le lundi 6 mai 2013 à 10:51

    Avez-vous une fois fait le compte? On coupe les salaires de ces patrons, et on redistribue le tout à chacun soit 93 mio divisé par 65 mio d'habitants: résultat 1,43 EUR par tete de pipe.

  • dmorvan4 le lundi 6 mai 2013 à 10:48

    Certains patrons du CAC sont administrateurs dans d'autres boites, ils peuvent donc décider de leurs salaires respectifs en circuit fermé, et les actionnaires, qui ont pris des risques n'ont rien à dire. C'est cela qui n'est pas normal.

  • jean.e le lundi 6 mai 2013 à 10:05

    aucun de meritent son saliare ils ne creent pas d'entreprise ils se contentent de faire main basse sur grande entreprise francaises

  • lolin le lundi 6 mai 2013 à 10:01

    Ben si ils rapportent tant que ça aux boites comme HAVAS, PUBLICIS, celles-ci devraient aussi penser à mieux rémunérer leurs employés.

  • lolin le lundi 6 mai 2013 à 09:44

    Vous vous acharnez sur les footeux et vous avez raison, mais il n'y a pas qu'eux, tout le sport de haut niveau avec ses élites reçoivent des salaires indécents. Non?

  • M610716 le lundi 6 mai 2013 à 09:35

    les footeux c'est bien sur un scandale ,mais ils attirent des dizaines de millions de téléspectateurs ,donc des centaines de millions de revenus publicitaires ,donc d'impots sur les boites comme Havas ou Publicis,quand ce sont des top joueurs européens X 10 encore .chacun est payé en fonction de ce qu'il rapporte ,comme tout bon commercial!