1ère journée : Le Racing affiche ses ambitions à Mayol

le , mis à jour à 22:41
0
1ère journée : Le Racing affiche ses ambitions à Mayol
1ère journée : Le Racing affiche ses ambitions à Mayol

C'était un premier choc attendu même si biaisé par la préparation de la Coupe du monde et l'absence de 29 internationaux (18 côté RCT, 11 au Racing). Plus réalistes, les Racingmen repartent de Mayol avec un premier choc et quatre points dans leur besace (27-22). Roupillant après la pause, Toulon paye ses errements mais limite la casse avec le bonus défensif.

Les débats ont été globalement équilibrés mais le RCT peut regretter ses trente dernières minutes de sieste. Dans un Mayol chauffé à blanc par le premier pilou-pilou de la saison, et avec des jokers médicaux de luxe, Toulon débute parfaitement cette rencontre en marquant en premier. Mais sans être au point, les joueurs de Bernard Laporte commettent beaucoup trop de fautes techniques pour bouger un bloc francilien compact et solidaire, réduit à dix pendant vingt minutes après un carton jaune dans chaque des mi-temps (Claassen puis F.Van der Merwe). Les trente acteurs semblent un peu rouillés après deux mois sans compétition et M. Gauzère, l’arbitre du match, doit les reprendre plusieurs fois sur des mêlées écroulées. Pourtant Toulon continue de faire le jeu et provoque des pénalités. Après plusieurs réussites au pied, et un essai, de Jonathan Pélissié, le RCT prend un petit pécule d’avance à deux minutes de la pause (16-6).

Oui mais voilà on ne change pas comme ça les qualités, et surtout les défauts, d’une équipe même si elle gagne. Endormis côté fermé, les champions d’Europe se font surprendre sur un bel enchaînement collectif des Racingmen juste avant la pause. Henry Chavancy, en bout de ligne, profite des largesses défensives toulonnaises et s’en va aplatir. Bernard Laporte, furieux, regagne les vestiaires et prévient ses joueurs. « On savait à la mi-temps qu’on était mal parti, ça s’est confirmé. On n’a pas su être réalistes, pas assez de cohésion et un niveau trop faible, soufflait Maxime Mermoz au micro de Canal Plus à la fin du match. On fait une grande partie (de match) positive et puis on se relâche et on est puni. Tous les ans, tout le monde perd au moins une fois à domicile. J’espère que c’est la dernière fois. »

Masoe marque contre son ancienne équipe

Car en deuxième mi-temps, une seule équipe s’est présentée sur le terrain, la gagnante. Entre plaquages manqués, erreurs techniques et fautes stupides, le RCT ne voit plus le ballon malgré sa supériorité numérique. Le Racing continue de s’appuyer sur ses avants et de remporter des mêlées. Maxime Machenaud ne tremble pas, permet à ses coéquipiers de passer devant puis de s’envoler définitivement. Trop souvent sanctionnés au sol et rappelés à l’ordre une bonne partie du match par l’arbitre, les avants toulonnais se mettent à la faute. A son tour, Mitch Inman est exclu dix minutes à un quart d’heure de la fin. A 15 contre 14, les Franciliens ne sont pas aussi attentistes que leurs adversaires du soir et mettent moins de 120 secondes pour profiter de leur supériorité numérique. Chris Masoe inscrit en sortie de ruck, et face à son ancienne équipe, l’essai de la gagne. Derrière les Toulonnais décident de se bouger, pour empocher le bonus défensif à la toute dernière minute.

« Je pense que c’était important de bien démarré face au champion d’Europe. On s’est bien préparé, expliquait Maxime Machenaud à l’issue du match, toujours chez nos confrères de la chaine cryptée. On a fait ce qu’il fallait avec une très bonne défense. On ne s’est pas facilité la tâche mais on a su être très solidaire. Même si on prenait des points, il ne fallait pas lâcher ». Une consigne mise en application et qui vaut déjà beaucoup. Le Racing 92 frappe un premier coup dans ce Top 14 version 2015-2016. Pour Toulon, c’est déjà un avertissement. Dans le « meilleur championnat du monde », les écarts seront réglés comptant.

TOP 14 - 1ERE JOURNEE
Vendredi 21 août 2015
Toulon - Racing 92 : 22-27

Samedi 22 août 2015
14h45 : La Rochelle - Clermont
18h30 : Grenoble - Agen
Toulouse - Brive
Bordeaux-Bègles - Castres
Montpellier - Oyonnax

Dimanche 23 août 2015
16h15 : Stade Français - Pau

>>> Le classement en cliquant ici

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant